L'HISTOIRE DE LA NEO GEO

PAGE 2

LA ROLLS DES CONSOLES (1990-1993)


Les premiers jeux qui sortent  sur  la Neo Geo  sont  une claque graphique , sans parler des musiques, bruitages, digits vocales... C 'est tout simplement du jamais vu, même en arcade. Autant dire que si la console vise un marché de niche -de par son prix- elle  fait  rêver des millions de joueurs. SNK connaîtra d'ailleurs davantage un succès d'estime que commercial en ce qui concerne l'AES. Fort heureusement, le MVS et sa possibilité de proposer plusieurs jeux sur une même borne en  fera  un véritable  succès international en arcade, rendant accessibles à tous ces jeux hors de prix . Entre 1990 et 1992 sortent quelques  dizaines de jeux seulement, SNK étant le seul éditeur - à de rares exceptions - à développer sur ce support. En effet, dans un premier temps SNK n'autorise pas d'éditeur tiers à développer sur sa machine.

 

Les  capacités  de  stockage  monstrueuses  des  cartouches va franchir un cap, en accueillant les premiers jeux dépassant les 100 Mb  en 1992: Art of Fighting, Fatal Fury 2, World Heroes 2. Une étape dans la qualité est à nouveau franchie, les développeurs de la firme  exploitant  de mieux en mieux la bécane. Le mythique Street Fighter II doit désormais compter des rivaux de poids en arcade, avec ces  titres  de  la firme d'Osaka. Dès 1993, Fatal Fury Special rivalise sans problème avec le hit de Capcom, et Samurai Shodown est le premier jeu d' une série emblématique de la console -qui marquera  les esprits- et une des créations  les  plus  abouties  de  SNK. Outre les  jeux de  baston sortent divers  titres  plus  ou  moins  réussis , on  pense par  exemple  à Spinmaster (de Data East), Soccer BrawlSengoku 2, Mutation Nation dans la catégorie Beat them Up; ou encore le fabuleux View Point de Sammy. Ci dessous,  quelques images de ce qu'étaient les jeux de la Neo de ces 3 premières années: de petits bijoux du pixel art. 

GRANDEUR ET DECADENCE (1994-1998)

1994 est une année prestigieuse, avec des softs qui marqueront davantage de leur empreinte la console. Le lancement de la Neo Geo CD, destinée à rendre les jeux Neo Geo accessibles à un plus large public, s'avère un demi succès (ou demi échec...). Les consoles  32 bits pointent le bout de leur nez, 3DO fin 1993 et Sega Saturn en 1994. Malgré une 3D encore maladroite, le grand public s' orientera petit à petit vers cette nouvelle génération de consoles. Cependant, la qualité des titres SNK confère  à l' éditeur un  succès toujours plus grand en arcade, malgré  ce nouveau phénomène. La Neo Geo  AES, toujours relativement confidentielle -du fait de son prix et de celui de ses jeux- se voit gratifiée de  softs d'une qualité inégalée par les autres consoles de salon.

 

1994 reste un très grand millésime pour la console, avec l'arrivée de Versus Fighting particulièrement emblématiques. On voit débouler Samurai Shodown 2, Art of Fighting 2, Windjammers, Puzzle Bobble, World Heroes 2 Jet... mais surtout The King of Fighters 94 . Premier  opus d' une  série  de jeux de  baston légendaire regroupant  les protagonistes des sagas Fatal Fury et Art of Fighting , des Southtown series, le jeu est une petite révolution dans le monde du jeu de baston. KOF 94, totalisant 196 Mégabits tout de même, est un concentré  de qualité et de savoir-faire. Equipes de trois combattants, combos de folie, furies  à gogo, profondeur technique encore jamais vue... ainsi qu'une  patte graphique toute nouvelle, avec des personnages entièrement redessinés et l'apparition de nouveaux héros comme Kyo Kusanagi. C'est un plébiscite en arcade, doté d' un gameplay à des années lumière de ce  que  l' on avait vu jusqu'alors.

Même quatre ans après sa sortie, la Neo Geo impressionne toujours.
Même quatre ans après sa sortie, la Neo Geo impressionne toujours.

La montée en qualité des titres de la Neo Geo ira crescendo, avec des titres dépassant allègrement les 200 et même 300 mégas pour certains, s'approchant de la limite théorique des 330 mégabits. 1995 ne démentira pas ce constat, fort de Kof 95 encore plus poussé que son illustre ancêtre, d'un Fatal Fury 3 aussi novateur dans le gameplay qu'abouti graphiquement... Mais aussi de titres moins connus mais tout aussi mythiques: Pulstar, Shoot them Up emblématique de la Neo Geo, est programmé par les créateurs de l'intemporel R-Type. C' est un véritable hommage à ce dernier, et le jeu exploite à merveille les ressources de la console. Il y a également World Heroes Perfect, dernier épisode d'une série mal aimée, le renouveau d'une série avec Samurai Shodown III, ou encore Super Sidekicks 3 qui comblera les attentes des fans de football. Cette année marque aussi l'arrivée de la Playstation de Sony, et la rupture définitive du grand public avec les consoles 16 bit.

 

Mais dès lors, le support CD et la 3D deviennent la nouvelle référence des consoles de salon. Cinq ans se sont écoulés depuis la naissance du système de SNK, soit une génération de consoles. La supériorité technique qui faisait la force de la Neo Geo n'est plus qu'un lointain souvenir. De nouvelles machines, techniquement supérieures et bien plus abordables en prix, ainsi que des jeux en trois dimensions novateurs captent désormais l'attention des joueurs. L'engouement du grand public pour cette nouvelle génération de jeux va fermer progressivement le marché de l'arcade. La machine de SNK se réserve désormais aux amoureux de gameplay old school et de 2D. Et d'ailleurs, on s'apercevra bien vite que la Neo Geo n'avait pas été égalée sur son propre terrain: les adaptations des séries à succès de SNK sur Playstation et Saturn n'ont pas manqué de décevoir, tant ces machines 32 bits n'avaient pas les capacités d'égaler la 16 bits sur la 2d. Il semblerait que la Neo Geo, obsolète face aux consoles "3D", reste cependant difficilement égalable par celles ci en 2D pure.

Pulstar, sorti en 1995, est un shoot emblématique de la machine.
Pulstar, sorti en 1995, est un shoot emblématique de la machine.

Bannière bouton
Bannière bouton
Bannière bouton
Bannière bouton