LE SHOOT THEM UP A TRAVERS LES AGES

PAGE 2

LES PIONNIERS - SUITE

Pendant la période 1980-81, c'est l'explosion. Sur deux ans, pas moins d'une soixantaine de Shoot them Up voient le jour en arcade et sur les consoles de salon. Tous les éditeurs connus de jeux vidéo s'essayent au genre, avec plus ou moins d'originalité. Après le succès planétaire de Space Invaders deux ans avant, le genre est plus que jamais à la mode et l'on voit sortir un peu tout et n'importe quoi. Parmi ce florilège de softs plus ou moins bon, on se rappellera notamment de titres comme Defender, réalisé par Williams, une société plutôt spécialisée dans les flippers. Premier Shoot them Up à scrolling horizontal, le soft propose au joueur de se déplacer comme il l'entend dans chaque niveau. Galaga de Midway, est un des premiers à proposer un système de Power Up et la possibilité de lancer plusieurs tirs à la fois. Missile Command (Atari) fait penser à Space Invaders, puisqu'il consiste à anéantir les flottes ennemies avec des canons lasers au sol.

Defender
Defender - Williams - 1980

Atari sort deux autres excellents titres en 1981. Tempest est le premier Tube Shooter : le déroulement n'y est ni vertical, ni horizontal, ni vraiment fixe. Le vaisseau du joueur parcourt un tube en '3d' représentant les niveaux. Quant à Centipede, il reprend les bases de Space Invaders, avec plus de marge de manœuvre pour le joueur. Quant à la jeune société SNK, elle va frapper très fort cette année avec Vanguard. C'est un Shoot them Up à scrolling multidirectionnel qui surclasse littéralement la concurrence. Graphismes colorés, scrollings rapides, musiques prenantes, et même quelques digits vocales!!! Le plaisir de jeu est inégalé, barre d'énergie, tir dans plusieurs directions, bonus d'invincibilité, niveaux variés... à l'époque c'est une véritable claque.

Centipede
Centipede
Tempest
Tempest

Centipede et Tempest (en haut).

Ci-dessus, Vanguard, SNK innove et surclasse la concurrence.

 

Scramble de Konami représente quant à lui le premier horizontal 'moderne'. On peut désormais tirer sur les ennemis aériens et ceux au sol, et le scrolling horizontal est continu. Les hitbox sont assez larges, rendant le jeu assez difficile...

Scramble - Konami - 1981
Scramble - Konami - 1981

UN GRAND PAS POUR LE SHOOT (1982-1987)

Dans le sillage de Vanguard vont apparaître de très grands jeux. Les idées mûrissent, les hardwares évoluent, et le Shoot them Up va connaître ses premières grandes innovations et de nouveau des titres légendaires. Sega sort enfin du lot en 1982 avec Zaxxon, le premier Shoot them Up en 3d isométrique. Beau, riche , coloré, proposant une vue originale et une maniabilité radicalement différente de ce que l'on avait vu jusqu'alors. Fort de ce beau succès, l'éditeur en pleine gloire sort quelques mois après Super Zaxxon, reprenant les mêmes bases.

Zaxxon Art
Zaxxon
Zaxxon
Super Zaxxon
Super Zaxxon

Namco, toujours aux avant-postes, sort le premier vrai Shoot à scrolling vertical, et celui-ci est particulièrement réussi: j'ai nommé Xevious. On survole des décors fouillés, et comme dans Zaxoon, on peut détruire les aménagements et ennemis au sol ainsi que les avions ennemis. Le jeu utilise un écran orienté verticalement (vertical/vertical) pour favoriser le champ de vision du joueur. Véritable standard, Xevious connaîtra quelques adaptations et suites, et verra ses bases reprises dans beaucoup de titres dans le futur. Data East s'essaye au genre avec Zoar et Nichibutsu avec Radical Radical... avec beaucoup moins de succès.

Xevious - Namco - 1982
Xevious - Namco - 1982

Une foule de softs assez banals voit le jour en 1983 et 1984. Des titres comme Choplifter de Broderbund ou Raid over Moscow de US Gold rencontrent un certain succès, et sont adaptés par la suite sur consoles de salon. Parmi les titres les plus mémorables de ces deux années il y a sans aucun doute le tout premier Thunder Force de Technosoft, et Vanguard II de SNK, deux jeux à scrolling multidirectionnel libre. Mais c'est à Capcom que revient la palme des deux meilleurs Shoot them Up verticaux de l'année. 1942 met en scène les avions de la Seconde Guerre Mondiale en scrolling  et écran vertical (à la Xevious). C'est une première dans le genre, nouant le jeu vidéo avec l'Histoire au fil d'un gameplay haut de gamme. En parlant de Xevious, Vulgus en est un clone admirable: c'est une véritable évolution par rapport au soft de Namco, tant en terme de dynamisme que de qualité de réalisation.

Le prenant 1942 de Capcom (1984)
Le prenant 1942 de Capcom (1984)

1985. On continue crescendo vers des jeux de qualité de plus en plus grande... Capcom est toujours aux avant-postes avec Section Z, horizontal mettant en scène un robot volant, ça change un peu des éternels vaisseaux. Terra Cresta de Nichibutsu n'est autre que la suite du moyen Moon Cresta sorti 5 ans avant. C'est un Xevious-like de plus, à l'instar de Exed Exes de Capcom -décidément omniprésent!- et de Alpha Mission de SNK. Le petit éditeur Toaplan fait parler de lui pour la première fois avec Tiger Heli, un 1942 où cette fois-ci l'on commande un hélicoptère! Le jeu rencontre un franc succès et sort aussi sur NES.

Tiger Heli - Toaplan - 1985
Tiger Heli - Toaplan - 1985

ASO (SNK) et Exed Exes (Capcom)
ASO (SNK) et Exed Exes (Capcom)

Twin Bee de Konami est également un shoot vertical, mais son déroulement et son ambiance sont bien plus originales. On contrôle un drôle de vaisseau capable de collecter moult power ups et bonus, au fil de niveaux décalés et drôles dans une atmosphère festive et colorée! Le Tube/Rail Shooter de son côté, voit apparaître un nouveau titre de Sega qui fait sensation: Space Harrier. L'effet 3d est saisissant et le jeu fait un carton en arcade, malgré des hitbox encore assez approximatives et une difficulté élevée.

Space Harrier - Sega - 1985
Space Harrier - Sega - 1985

L'année suivante (1986), Sega sort Fantasy Zone, s'inspirant très probablement de Twin Bee mais cette fois, reprenant la liberté de mouvement horizontale de Defender. Mais c'est Konami va mettre tout le monde d'accord avec deux titres qui sortent du lot: Gradius et Salamander débarquent en force, et s'imposent comme les meilleurs Shoot them Up jamais conçus. Scrolling horizontal pour Gradius et multidirectionnel alternatif (horizontal+vertical) pour Salamander, les deux hits utilisent le même moteur et les mêmes bases: Power ups, action soutenue, décors variés, Boss impressionnants, difficulté relevée... Une véritable claque en arcade. Ceux-ci seront adaptés sur consoles et micros par la suite, remportant un succès commercial - et d'estime - sans précédent. Taito de son côté n'est pas resté les bras croisés depuis les Space Invaders et réplique avec un Darius à scrolling horizontal et Wide Screen: le jeu propose un visuel assez démoniaque puisque l'on joue sur un triple écran de jeu !

Salamander
Salamander - Konami - 1986
Gradius
Gradius - Konami - 1986
Darius
Darius - Taito - 1986

De jeux extrêmement basiques dont l'intérêt reposait beaucoup autour du High-Score, on aboutit désormais à des créations absolument démoniaques. Xevious a posé les bases du vertical, Gradius celles de l'horizontal, Zaxxon de la 3d isométrique, et Space Harrier devient l'emblème du Tube Style. Que va-t-il se passer en 1987? Atari et les autres vont ils faire le poids face aux sublimes Taito, Konami et Sega et leurs jeux haut de gamme?

Bannière bouton
Bannière bouton
Bannière bouton
Bannière bouton