Article datant de 2012

 

Par Tibe

Click to read in english

S'il est un genre qui a débuté à l'aube même du jeu vidéo, c'est bien le Shoot them Up. Nous avons vu dans l'article sur les Beat them Up qu'il a fallu attendre 1984 pour voir cet autre genre éclore, avec l'apparition de hardwares capables de produire ce type de jeu: personnages humains donnant des coups, collisions précises, minimum graphique... Ce que l'on appelait vulgairement 'jeux de tir' étant de conception bien plus basique, les shoots  firent leur apparition bien plus tôt dans l'histoire vidéo-ludique. La ludothèque des Shoot them Up en 2d est extrêmement vaste. Presque tous les éditeurs de jeu vidéo s'y sont essayés au moins une fois. Genre ultra populaire pendant trois décennies (70-80-90), il est encore au XXIe siècle une denrée prisée par toutes sortes de gamers, nostalgiques, accros aux scores, explorateurs, shooteurs compulsifs, retrogamers... Pour les irréductibles puristes et ceux qui ont besoin de se rafraîchir la mémoire, voici un petit mémo:

 

LA LISTE DE TOUS LES SHOOT THEM UP 2D 

 

Pour tous ceux que les termes barbares que nous allons employer dans les lignes qui suivent demandent une chtite explication, voici un tableau récapitualtif des catégories, types et styles de Shoot them Up:

Catégorie Sous-type Apparition Titres emblématiques
Ecran fixe All

1962

Spacewar

Space Invaders

Galaxian

Scrolling

Vertical

Old School

1982

Xevious

Xevious

1942

Dragon Spirit

Tactical

1985

    Terra Cresta             

Alpha Mission II

Super StarSoldier

Competitive

1989

Quarth

TwinkleStarSprites

Touhou 10

Manic

1993

Batsugun

DoDonpachi

        ESP Galuda           Gigawing

Scrolling Horizontal Old School

1980

Defender

Gradius

Darius

Tactical

1987

R-Type

 R-Type

UN Squadron

Last Resort

Manic

1998

Blazing Star

Blazing Star

ProGear No Arashi

Deathsmiles

Scrolling

Multidirectionnel

All

1971

ComputerSpace

Asteroids

Vanguard

Salamander

Axelay

3d isométrique Old School

1982

Zaxxon

Zaxxon

Viewpoint

Free moves

1992

Desert Strike

Desert Strike
Tube/Rail/3d All

1981

Tempest

Space Harrier

Microcosm

Starwing

Panzer Dragoon

Penchons nous ensemble sur l'histoire de ce genre. Précurseurs, inventeurs, innovateurs... Passons en revue les différentes catégories du Shoot them Up et leurs titres majeurs: quels éditeurs ont marqué la compétition en arcade et sur le marché domestique; quels jeux ont révolutionné le genre et sont restés dans l'histoire et les esprits des joueurs? Retour dans le temps au début des années 60, là où tout a commencé...

R-Type XBLA

LES PIONNIERS (1962-1981)

C'est en 1962 qu'apparaît Spacewar, un jeu vidéo mettant en scène deux vaisseaux contrôlés par des joueurs, s'affrontant en duel à coups de missiles sur un écran fixe. Steve Russell développe le jeu avec quelques assistants sur un ordinateur PDP-1 (Programmed Data Processor-1) créé par la société DEC (ancêtre de Hewlett Packard). Un peu rudimentaire certes, Spacewar n'en est pas moins le tout premier Shoot them Up de l'histoire du jeu vidéo. Une pièce unique précédant d'une décennie ses successeurs...

Spacewar

Computer Space de Nolan Bushnell est une borne d'arcade au design incroyable qui sort en 1972. C'est une des premières machines du genre, avec Pong. Shoot them up multidirectionnel reprenant la trame de Spacewar, Computer Space met le joueur aux commandes d'un vaisseau qui combat des soucoupes volantes dans l'espace. La même année sort son concurrent Galaxy Game, également créé sur borne d'arcade: le jeu s'annonce tout aussi original (...), reprenant le concept de Spacewar sans y apporter quoi que ce soit. Étonnant, non?

Computer Space Cab
Le sublime Computer Space.

Il faut attendre 1977 pour voir apparaître les premiers Shoot them Up en couleur sur Atari 2600. Air-Sea Battle et Canyon Bomber sont des jeux à écran fixe dans lequel le joueur doit détruire différents adversaires et marquer le plus de points possibles. Sympa, quelques idées, mais encore rien de révolutionnaire ici.

Atari 2600 games

1978 voit naître un des emblèmes les plus mythiques pour bon nombre de gamers, mais aussi LE standard du Shoot them Up à écran fixe. Taito révolutionne le monde du jeu vidéo avec Space Invaders. Le jeu sort en arcade et sera porté sur tous les systèmes existants, mais aussi décliné jusqu'à aujourd'hui dans différentes versions sur moult supports. Ce légendaire Shoot them Up met le joueur aux commandes d'un canon. Il s'agit de dégommer les Aliens qui viennent du haut de l'écran et s'approchent tout doucement de la terre. Pour vous aider, quelques boucliers de protection sont disposés entre vous et eux. Timing, précision, concentration... Le soft s'avère prenant et addictif et très bien réalisé (pour l'époque!): le succès commercial est immense.

Space Invaders Cab

Le hit de Taito va faire des émules! Une foule d'éditeurs arrivent sur le marché, et beaucoup sont Japonais. Atari a pris de belles parts de marché avec la 2600, et sort un excellent soft en 1979: Asteroids, un Shoot à scrolling multidirectionnel. La concurrence commence seulement à s'organiser: l'éditeur Américain est un géant qui a quelques coups d'avance sur ses adversaires, mais les Japs n'ont pas encore dit leur dernier mot. La même année, des sociétés comme SNK, Data East, Namco, Nichibutsu, Sega, Irem, font leur apparition dans le monde du jeu vidéo et en particulier du Shoot them Up, dans le sillage de Taito et de son Space Invaders. Certains éditeurs peu scrupuleux clonent même purement et simplement le hit de l'éditeur!  

Space Attack
Space Attack
Galaxian
Galaxian

Asteroïds

Autant dire que tous s'engouffrent dans la brèche ouverte par Atari et Taito, avec plus ou moins de succès. Le marché du jeu vidéo en arcade et à la maison en est encore à ses balbutiements, mais le potentiel est démesuré. A voir les titres proposés les dernières années, la créativité ne semblait même pas vraiment indispensable pour exister, tant la demande est forte et peu exigeante: l'arrivée de nouvelles tête et l'explosion de la concurrence risque d'être bénéfique pour les joueurs. En attendant, Taito surfe  sur la vague de son premier grand succès et sort Space Invaders Part II, n'apportant cependant aucune nouveauté au premier opus, alors qu'une foule de jeux plagiant ouvertement le titre sort la même année. SNK sort un peu du lot avec Ozma Wars et son système de ravitaillement, ainsi que son illusion de scrolling vertical.

Galaxy Wars
Galaxy Wars
IPM Invaders
IPM Invaders

Bannière bouton
Bannière bouton
Bannière bouton