Article datant de 2011

 

Par Tibe

Click here to read in english

Les hits de la Neo Geo ont souvent été l'objet de fantasmes des joueurs ne possédant pas cette machine... c'est à dire une grande majorité d'amateurs de jeux vidéo! Il faut avouer que les capacités impressionnantes de la 16 bits permettaient à SNK de développer des titres de toute beauté, que les consoles contemporaines pouvaient difficilement égaler techniquement. L'éditeur d'Osaka et les éditeurs tiers développant sur Neo Geo l'avaient bien compris, et les adaptations des plus grands succès de la console se sont vues adapter sur la plupart des supports 'concurrents'. PC Engine, Megadrive, Super Nintendo, Mega CD, 3Do, Playstation puis Playstation 2, Saturn, Dremcast, Xbox, Xbox 360... les adaptations de jeux de la Rolls des consoles ont traversé les âges et réalisées sur presque toutes les machines. Rétrospective et brève analyse de ce qu'on été les hits de la Neo Geo sur les autres supports.

1. ADAPTATIONS SUR CONSOLES 16 BITS

Il serait long et fastidieux de passer en revue toutes les adaptations Neo Geo sur consoles dans cet article. Toutefois, pour les boulimiques, nous avons prévu une liste des adaptations Neo Geo sur console. Ici nous nous pencherons plutôt sur quelques cas intéressants, avec quelques succès représentatifs de la machine ou certains portages plus notables que les autres. Concernant la génération des 16 bits, nous vous présentons ici Art of Fighting et View Point sur Sega Megadrive, Fatal Fury Special et World Heroes sur Super Nintendo, ainsi qu' Art of Fighting sur Nec PC Engine.

Art of Fighting - Megadrive - SEGA, 1994

La 16 bits de Sega fait ce qu'elle peut, mais ce n'est pas trop mal.
La 16 bits de Sega fait ce qu'elle peut, mais ce n'est pas trop mal.

art of fighting megadrive
Version Megadrive / Version Neo Geo

Si graphiquement c'est très joli, on déplore la suppression pure et simple des zooms et marques sur les visages des combattants, alors que cela a été conservé (mais simplifié) dans la version Super NES. Les sprites sont beaucoup plus petits que dans la version originale. Les bruitages et digits vocales ont beaucoup perdu en qualité, cependant les musiques sont toujours aussi prenantes. L'animation, sans être catastrophique, est nettement moins fluide également. Le mode story est toujours de la partie, l'esprit du jeu est conservé et l'on a même droit aux Boss sélectionnables, portant le roster à dix personnages. Une adaptation qui - forcément - perd très sensiblement en qualité par rapport à l'original, mais garde le mérite d'être une transcription "potable". 

FIDELITE TECHNIQUE: 58%

View Point - Megadrive - SAMMY, 1994

Une adaptation qui aurait tout à fait pu être une réussite, si les programmeurs n'avaient pas été aussi gourmands. En effet, ceux-ci ont cru qu'il leur serait possible de conserver le déluge de sprites et de tirs de la version originale. Résultat, les ennemis sont tout aussi nombreux que sur Neo Geo, les Boss de taille presque égale, et la vitesse de jeu conservée. Le seul (petit) problème, c'est qu'il faut animer tout cela. La console de Sega s'en serait probablement très bien tiré avec une version un chouilla allégée... mais là, c'est la catastrophe: ralentissements nombreux très marqués, clignotements omniprésents pénalisant fortement le gameplay (Viewpoint est déjà assez difficile comme ça!), alors que les visuels perdent beaucoup de couleurs et de détails au passage. Côté bruitages, on est à des années-lumières de la version originale, seules les musiques s'en sortent sans trop de dégâts, mais tout est relatif.

FIDELITE TECHNIQUE: 47%

Fatal Fury Special - Super Famicom - Takara, 1994

Takara s'en sort bien en passant de 150 à 32 mégas!
Takara s'en sort bien en passant de 150 à 32 mégas!

Version Super NES / Version Neo Geo
Version Super NES / Version Neo Geo

Une adaptation particulièrement réussie de Takara, et pourtant ce n'était pas gagné. De 150 Mb, le jeu a subit un amincissement draconien, pour pouvoir rentrer dans une cartouche Super NES de 32 Mb. Une taille sacrément imposante, peu de cartouches ayant atteint cette capacité de stockage sur la machine, même des années après. La version japonaise (SFC) est de loin la meilleure, car bizarrement, les développeurs ont choisi de la réduire le portage PAL à 24Mb et seulement douze personnages sélectionnables. La version Super Famicom donc, la seule digne d'intérêt, propose des graphismes de bonne facture: Les décors sont fidèles à la version Neo Geo, exploitant décemment les capacités de la console. Tous les stages et personnages sont présents dans cette version, alors que les animations et le changement de temps des décors ont été conservés à 90%. L'animation des personnages est cependant moins fluide et rapide que sur Neo Geo, et c'est le détail le plus notable, en plus de la taille légèrement inférieure des combattants. Musiques et bruitages sont corrects, la perte de mégas se ressentant davantage à ce niveau. La difficulté est mieux dosée que sur le support original, et cela est un vrai plus pour le plaisir de jeu. Une adaptation qui fait bonne figure, vu le régime sec imposé à la cartouche!

FIDELITE TECHNIQUE: 70%

Bannière bouton
Bannière bouton
Bannière bouton