LES JEUX SNK AVANT LA NEO GEO

PAGE 2

1979. OZMA WARS

Pionnier du Shoot them Up moderne sorti dans la lignée de Space Invaders, Ozma Wars est une fusion celui-ci avec un jeu à scrolling vertical classique. En effet, votre vaisseau ne peut se déplacer que latéralement - et tirer, rassurez vous - mais les vaisseaux ennemis arrivent de toutes directions, à l'instar d'un Alpha Mission. Tournant sur un hardware Z80 affichant deux couleurs en 224x256, pour l'époque, le jeu est de belle facture. Vous disposez de points d'énergie, qui descendent lorsque vous êtes touché, et peuvent être rechargés à certains moments du jeu. Les balbutiements du Shmup vertical...

1980. SASUKE VS COMMANDER

Seul et unique jeu sorti par SNK en cette année, Sasuke Vs Commander est une petite révolution en son temps. En effet, le jeu est en couleurs! Et plein, en plus: huit affichables simultanément. Le jeu met en scène Sasuke, vous, et vous devez protéger le shogun des attaques de ninjas. Des armadas de ces derniers vont déferler sur vous tandis que vous vous évertuerez à les esquiver tout en lançant des shuriken. Innovant, non? Et bien en fait, ce n'est ni plus ni moins que le principe de Space Invaders une fois de plus repris, mais cette fois ci agrémenté de graphismes de stages différents et d'un habillage plus funky (pour l'époque, bien sûr!).

arcade cabinet
La borne table-top Sasuke Vs Commander.

1981. VANGUARD & FANTASY


Si le troisième titre de l'éditeur (Satan of Saturn) n'est qu'une énième version améliorée de Space Invaders, Vanguard et Fantasy sont deux excellentes productions qui relèvent le niveau. Le premier est un Shoot them Up qu'on pourrait croire horizontal, mais qui en fait est multi-directionnel,  proposant un graphisme simple mais coloré. La même année, Konami y allait de son Super Cobra, concurrent direct du jeu de SNK. Loin de férir, Vanguard allait être - malgré cela - un des premiers gros succès de la firme. Le jeu est speed et les scrollings rapides demandent des réflexes de chat. Le vaisseau peut tirer dans toutes les directions et choper des bonus le rendant invincible au cours des niveaux. Un très bon Shoot them Up, prenant et stressant au possible, constituant certainement un des lointains ancêtres de R-TypeFantasy quant à lui est un peu plus original. Le jeu, réussi graphiquement, alterne phases de plate-forme en vue latérale à la Donkey Kong, avec d'autres phases vues de 3/4 haut (à la Zombies Ate my Neighboors) mais aussi des séquences de vol en ballon, dans lesquelles vous devrez éviter de vous faire descendre! Un soft plein de fun, qui pâtira cela dit un peu de la sortie de Donkey Kong. Après quelques années et une succession de jeux d'arcade assez moyens tels que Lasso ou Joyful Road, SNK commence à développer sur console, en l’occurrence Atari 2600 avec l'adaptation de son hit Vanguard notamment. La firme renoue avec le succès en arcade en 1984 avec le très réussi Vanguard II et le moins connu Main Event, jeu de boxe qui marcha plus au Japon et aux Etats-unis. Puis SNK frappe fort en 1985 avec ASO, aka Alpha Mission, shoot vertical remarquable et remarqué.

1985. ASO ( ARMORED SCRUM OBJECT)


Premier vrai Shoot them Up vertical de la firme, et aïeul de Alpha Mission II sur Neo Geo,  ASO en jette en 1985! Le jeu est beau et coloré, l'animation est fluide et rapide; le gameplay riche, avec armes spéciales et bonus à récupérer lors des niveaux. Bref, un super titre qui connaîtra un beau succès en arcade, à tel point qu'il sera adapté sur NES l'année suivante. SNK prend du gallon... désormais l'éditeur s'est fait un nom avec des productions qui ne sont pas passé inaperçues. 

1986. IKARI WARRIORS


Ikari Warriors est LE tournant dans l'histoire de SNK. Plébiscité en arcade, adapté sur presque tous les supports existants (CPC 464, 6128, NES, C64, Amiga, PC, Atari 2600, 7800, Spectrum, MSX2, etc...), le titre a généré d'énormes profits pour l'éditeur. Et pour cause! En pleine période de Ramboïte aiguë, le jeu tombe à pic. Vous incarnez des mercenaires au Vietnam chargés de nettoyer la zone au fusil mitrailleur. Outre ce fait, le soft est techniquement excellent: parties en coopération, possibilité de monter dans des tanks, armes spéciales... en plus de graphismes sympa, d'une bande son adaptée et d'une animation d'excellente facture. SNK récolte enfin les fruits de sa persévérance. Cependant, l'influence de Commando (de Capcom) sorti l'année d'avant, n'est pas négligeable; les mécaniques du jeu assez similaires, l'éditeur ayant perfectionné les mécaniques de jeu (deux joueurs simultanés, véhicules, armes) un peu désuètes chez son concurrent. Les prémices d'une guerre Capcom/SNK vous dites....?

Bannière bouton
Bannière bouton
Bannière bouton
Bannière bouton