Reviewed in 2013 by Tibe

AU PAYS DES DAUPHINS VOLANTS

par Tibe

Click here to read in english

Dans 'Les Chevaliers de Baphomet', un brave concierge Parisien disait à propos des dauphins: "attrapons-les, et bouffons-les!"... Chez Video System, on les imagine mieux pilotant des avions de chasse. Et puis des bébés aussi. Enfin, des bébés pilotant des avions, vous aviez compris. Et tiens, pourquoi pas une maman avec sa petite fille. Glissons également un p'tit ninja, Robocop, un pédé (probablement français) reniflant une rose, une chanteuse pop japonaise et le colonel Zavata avec son perroquet. Un roster décapant, qui pourrait faire se retourner le Baron Rouge dans sa tombe. Mais qu'importe, c'est là le casting d' Aero Fighters 2 -aka Sonic Wings 2- le second Shoot them Up de la série de Video System. L'éditeur a peu sévi sur Neo Geo, puisqu'il n'a publié que quatre titres sur ce support entre 1994 et 1997: Aero Fighters 2 & 3, Power Spikes II puis finalement Pop'n'Bounce. Oh pas vraiment de quoi se relever la nuit, il faut bien le dire, les shoots de leur saga restant ce que ces programmeurs firent de mieux sur la machine de SNK.

Même certaines parties du décor peuvent être détruites dans AF2!
Même certaines parties du décor peuvent être détruites dans AF2!

Après une première version en 1992 en arcade au format 'Tate', Video System réalise un portage 'Yoko' sur Super NES l'année suivante. L'éditeur conservera ce format pour Aero Fighters 2 puis Aero Fighters 3 sur Neo Geo, respectivement en 1994 et 1995. On a donc affaire à un Shoot them Up dans la lignée de Ghost Pilots, sorti trois ans plus tôt. Vous l'avez deviné, huit appareils différents sont disponibles, malheureusement livrés avec leurs pilotes aux charismes absolument inégalables. Chacun possède ses propres forces et faiblesses, comme par exemple une vitesse élevée, un tir puissant concentré ou un 3-Way bien équilibré, dans la plus pure tradition. Il faudra franchir les dix niveaux du jeu deux fois (à la Last Resort), et soyez prévenus, si les trois premiers stages ne sont qu'une simple formalité, les sept autres sont un sacré gros morceau. Les tirs ennemis sont rapides et pour certains peu visibles, tant et si bien qu'il est parfois ardu d'esquiver certaines salves. Une fois n'est pas coutume, on a affaire à un shoot bien relevé sur Neo Geo, a ne pas mettre entre toutes les mains!

L'animation de ce Boss est saisissante, les graphismes un peu moins...
L'animation de ce Boss est saisissante, les graphismes un peu moins...

Le gameplay n'est pas désagréable, et gageons que chaque joueur trouvera son bonheur parmi les huit coucous proposés. Les vaisseaux bougent bien mais semblent parfois lents par rapport aux tirs ennemis, surtout dans les niveaux avancés. Celà n'est pas sans rapeller Ghost Pilots, bien qu'on ait ici affaire à un jeu plus dynamique et plus proche des 'Manic Shooter' apparus à la même période (Batsugun par exemple). Les vaisseaux disposent de tirs puissants et d'une hitbox réduite, mais en compensation les attaques ennemies sont très fournies, foutant un beau bordel à l'écran par moments! D'ailleurs, Aero Fighters 2 ralentit très peu, ce qui est bien appréciable. L'animation du jeu est bien faite, avec une belle quantité d'étapes d'animation servant une action fournie et dynamique. Concernant les graphismes, on oscille entre le banal et le terne, avec quelques passages un peu plus remarquables que d'autres... mais rien de vraiment digne d'une Neo Geo. De plus, les sprites ennemis sont un peu trop répétitifs, et les différents avions proposés sont somme toute bien quelconques. Seuls les Boss sont beaux et imposants, ce qui est une bonne chose pour un Shoot them Up.

Chaque appareil a ses propres tirs et armes spéciales.
Chaque appareil a ses propres tirs et armes spéciales.

La bande son d'Aero Fighters 2 est presque aussi fade et "passe-partout" que les graphismes (et ce n'est pas peu dire), avec - fait extrêmement rare sur Neo Geo - une absence totale de digits vocales. Les bruitages sont discrets pour ne pas dire insignifiants, alors que les divers thèmes musicaux sont oubliés aussitôt qu'on les a entendus. Ne soyons pas trop durs pour autant, la réalisation n'est pas si ignoble que cela... mais on a tout de même l'impression que Video System a ici tout fait pour ne pas se faire remarquer. En y regardant bien, le jeu ressemble pas mal au premier Aero Fighters: l'éditeur ne s'est donc pas vraiment foulé. Loin de rivaliser avec les poids lourds de la machine comme Pulstar, Last Resort ou Viewpoint, Aero Fighters 2 se contente de proposer une prestation tout juste dans la moyenne: une présentation générale ultra-banale sans aucune prétention, pour un soft disposant d'une durée de vie que l'on peut qualifier de décente, et d'un gameplay relativement bien gaulé.


GRAPHISME

62%

Des couleurs ternes, des arrière-plans un peu fouillis, des ennemis répétitifs... Ce n'est pas extraordinaire!
ANIMATION 81%
C'est plutôt bien décomposé et rapide, sans pour autant rivaliser avec les ténors de l'arcade.
SON 67%
Aucune digit vocale, des bruitages corrects accompagnant bien l'action, au gré de musiques parfaitement sommaires.
DUREE DE VIE 80%
Il y a dix stages à faire deux fois, huit avions à découvrir et le jeu à deux: ce n'est pas mal!
GAMEPLAY 71%
La difficulté se corse un peu trop au fil des niveaux, et les avions sont lents et sous-équipés pour certains. Le jeu a un petit avant-goût de Manic pas déplaisant, mais ici encore, Video System n'atteint pas des sommets.

NEOGEOKULT

RATE

73%
Un Shoot them Up vertical plutôt bon, mais loin de rivaliser avec les grands titres de la Neo Geo.

RAPPORT QUALITE/PRIX

Le prix des Aero Fighters a connu une jolie petite hausse ces dernières années. Désormais au-dessus de la barrière des 150 euros, ce sont des jeux peu compétitifs en terme de rapport qualité-prix.

Bannière bouton
Bannière bouton