Reviewed in 2013 by Tibe

THUNDERBIRDS, EN PLUS KITSCH

par Tibe

Click here to read in english

Après un Aero Fighters 2 pas trop mauvais sorti sur Neo Geo en 1995 , Video System choisit de nouveau ce support pour le troisième opus de sa saga l'année suivante. Shoot them Up à scrolling vertical utilisant le format 4:3 standard, les jeux de la série mettent en scène de vieux coucous pilotés par des personnages aussi étranges que ridicules. Robot, viking, ninja, dauphin (toujours pas harponné, ce con) mais aussi désormais des mamans avec leur progéniture et des gugusses tout droit sortis de YMCA: voilà quelques-un des héros atypiques proposés dans le jeu. Autant dire que ce n'est pas le charisme qui les étouffe, et quand on voit le peu de fantaisie du jeu proprement dit, on se demande à quoi pouvait bien servir de proposer des "héros" aussi ridicules. Ah si bien sûr, à nous infliger des écrans intermédiaires agrémentés de répliques empreintes d'un humour très, très particulier. Génial!

Les décors offrent plus de relief et de couleurs que ceux de AF2.
Les décors offrent plus de relief et de couleurs que ceux de AF2.

N'empêche, Aero Fighters 3 dispose d'un roster de dix équipages, et ce n'est pas mal du tout pour un Shoot them Up! En outre, le jeu se déroule sur huit stages qu'il faudra franchir deux fois. La subtilité, c'est que des surprises vous attendent lors du second passage... comme par exemple des ennemis plus coriaces, de nouveaux Boss ou quelques autres joyeusetés. Enfin, encore faut-il que vous arriviez jusque là. Car sans les crédits infinis, je souhaite bien du courage à n'importe quel joueur, même expérimenté. Quant au 1CC (one-credit-clear), autant oublier tout de suite cette idée: le jeu est horriblement difficile, au point qu'il aurait mérité d'apparaître dans le classement Neo Geo Kult des jeux les plus difficiles de la Neo Geo! Si les deux premiers niveaux se franchissent relativement aisément, dites-vous bien que les six autres stages à venir sont une véritable torture. Les ennemis sont résistants, leurs tirs fournis et rapides, et les combinaisons de leurs attaques laissent bien peu de chances d'évasion. En fait, les vaisseaux sont un peu lents et sous-armés, en plus d'être gratifiés de hitbox un poil trop grandes. C'est comme si on jouait à un Manic Shooter, mais avec un avion de Ghost Pilots!

Ce Boss vous fera souffrir, mais ce n'est rien comparé à la suite!
Ce Boss vous fera souffrir, mais ce n'est rien comparé à la suite!

En résumé, attendez-vous à tomber sur un os avec Aero Fighters 3. Le niveau de difficulté est sans problème comparable à celui de Viewpoint, ce qui devrait en calmer quelques-uns direct. Il reste bien sûr dans les options, le réglage de la difficulté pour atténuer la curée, le jeu à deux et les nombreux avions à tester, ce qui laisse malgré tout au soft une durée de vie honorable. Les stages sont courts et laissent la part belle aux affrontements avec les Boss. D'ailleurs, ceux-ci sont nettement plus impressionnants que dans Aero Fighters 2, à l'instar de la majorité des décors: un petit effort a été fait sur la qualité, et ce n'etait pas du luxe. Néanmoins, c'est toujours relativement terne et nettement inférieur aux références de la machine. Il en va de même pour la bande son, toutefois un peu améliorée depuis le précédent AF. L'animation en revanche est toujours aussi bien faite, avec du rythme, de l'intensité, et quasiment pas de ralentissements. Peu de fioritures et d'effets en masse, pour une prestation discrète certes, mais de qualité.

La stratégie d'utilisation des bombes est primordiale: soyez économe!
La stratégie d'utilisation des bombes est primordiale: soyez économe!

Mis à part sa difficulté ridiculement élevée, il n'y a pas grand chose à reprocher à ce Shoot them Up estampillé Video System. On ne peut en revanche que s'étonner que l'éditeur ait fait passer le nombre de niveaux de dix à huit, et encore plus qu'ils aient choisi de les raccourcir considérablement. De plus, les programmeurs auraient pu tirer les enseignements du précédent opus et améliorer substantiellement le gameplay, par exemple en proposant des avions plus puissants et rapides, mais aussi en harmonisant un peu la difficulté. Il n'en est rien! On ne note guère que la réalisation qui est en timide hausse, alors que le plaisir ludique et la durée de vie d'Aero Fighters 3 n'égalent même pas ceux de son aîné. Ce troisième épisode n'intéressera probablement que les joueurs rompus aux Shoot them Up ultra-difficiles. Pour les autres, il reste les continues infinis, mais celà enlève beaucoup à l'intérêt du jeu et à un éventuel challenge. 


GRAPHISME

65%

C'est aussi peu inspiré qu'Aero Fighters 2, avec quelques efforts lors de certains passages et des Boss un peu plus réussis qu'avant.
ANIMATION 83%
Le jeu est rapide, fluide à souhait et propose une action soutenue et prenante, avec quelques Boss imposants.
SON 69%
Rien de transcendant, mais c'est un peu mieux que l'opus précédent, tant au niveau des bruitages que des musiques.
DUREE DE VIE 73%
Il y a huit stages à boucler deux fois, et ceux-ci sont différents lors du second passage. Le jeu est extrêmement difficile et les niveaux courts, se résumant principalement aux combats contre les Boss.
GAMEPLAY 68%
Les bases d'Aero Fighters 2 sont conservées, le gameplay est dynamique et stressant mais le jeu est beaucoup trop difficile: une grande majorité de joueurs passeront leur chemin...

NEOGEOKULT

RATE

71%
Moins équilibré que son aîné, Aero Fighters 3 se contente d'offrir une réalisation un poil meilleure, mais se trouve pénalisé par une difficulté très mal dosée.

RAPPORT QUALITE/PRIX

Sonic Wings 3 a vu sa côté s'envoler au-delà des 400 euros récemment, nous vous recommandons donc de passer votre chemin!

Bannière bouton
Bannière bouton