Reviewed in 2015 by Tibe

MARIO, T'ES QU'UN PEDE !

par Tibe

Click here to read in english

Les jeux de plate-forme ne sont pas légion sur la Neo Geo, contrairement à ses rivales de quatrième génération telles les célèbres Megadrive, Super Nintendo ou encore PC Engine. Si ces dernières ont accueilli au long de leurs carrières respectives plusieurs dizaines de bons, voire d'excellents jeux de plate-forme, on ne peut pas en dire autant de la machine de SNK. Au total, seulement cinq titres ont vu le jour au cours des quatorze années d'existence de la console: Magician Lord, Spinmaster, Top Hunter, Ganryu, et Blue's Journey. D'ailleurs, il est amusant de constater que la firme avait choisi d'aligner deux de ceux-ci (Magician et Blue's) sur la line-up de la console en 1990... C'était un genre très en vogue alors, notamment sur consoles de salon. Mais le VS fighting allait vite prendre le dessus sur tout le reste en arcade et également sur la Rolls des consoles, laissant à Mario et Sonic leur monopole sur le marché domestique. D'ailleurs, Blue's Journey est bel et bien le seul jeu de plate-forme sur le système se rapprochant de Mario Bros, tant par son apparence que par son gameplay. 

A deux, Blue's Journey est encore plus riche et fun.
A deux, Blue's Journey est encore plus riche et fun.

Celui-ci met en scène un petit personnage qui peut changer de taille, ramasser des bonus et emprunter des passages secrets, tout cela en laissant la part belle à la plate-forme pure. Bien sûr, les niveaux sont richement peuplés d'ennemis en tous genres, de bonus, surprises, et autres objets spéciaux à récolter. Blue trouvera sur son chemin diverses armes (boomerang, feuille, bombe) pouvant évoluer sur trois niveaux de puissance; mais aussi des speed-up, des coeurs supplémentaires pour augmenter sa capacité de santé, et toute une pléiade d'items plus ou moins utiles. La monnaie en cours dans le monde de notre héros étant la fleur, il vous faudra les collecter soigneusement pour pouvoir acheter les plus intéressants, après avoir trouvé les magasins cachés ici et là dans les stages. Il vous arrivera également de rencontrer des personnages qui proposeront leurs services, de jouer avec eux ou encore de combattre... Bref, les niveaux dans lequels votre adresse est mise à rude épreuve, avec plate-formes et ennemis omniprésents, sont ponctuées de pas mal de petites étapes sympathiques, qui confèrent à notre Blue's Journey de la variété et de la bonne humeur.

Dans les niveaux avancés, les obstacles se multiplient.
Dans les niveaux avancés, les obstacles se multiplient.

Pour couronner le tout, sachez que non seulement plusieurs bifurcations vous seront proposées au cours de la partie, ajoutant à la variété des niveaux et à l'envie de rejouer, mais il est aussi possible de jouer à deux simultanément! Outre le fun de partager l'aventure avec un/une ami(e), à deux, il devient possible d'atteindre certaines plate-formes (en s'aidant) qui sont inaccessibles pour un joueur seul. De nombreux passages secrets et niveaux cachés s'offrent alors à vous! Décidément, ce petit jeu n'arrête pas de nous surprendre. Trois boutons sont utilisés: tir avec A, saut avec B, changement de taille avec C. En effet, avec ce dernier vous pourrez rapetisser ou agrandir votre héros à volonté. Dans sa version "nain", Blue peut alors emprunter les passages plus étroits et sauter plus haut. Sans proposer la richesse d'un Mario et ses centaines de niveaux et chambres secrètes, le soft ADK se révèle tout de même sacrément fourni en surprises et cachettes, ce qui peut surprendre pour un jeu d'arcade! A vrai dire, seule la durée de vie de Blue's Journey l'empêche de rivaliser avec le plombier moustachu: avec seulement quatorze niveaux qui se franchissent en une quarantaine de minutes, on est dans les standards d'un jeu d'arcade qui se respecte.

Mignon, coloré et joyeux, le jeu offre une belle ambiance.
Mignon, coloré et joyeux, le jeu offre une belle ambiance.

En revanche, le titre se révèle exubérant de beauté: les graphismes de style enfantin sont colorés, fins et détaillés, faisant honneur à la Neo Geo pour un jeu sorti en 1990. Les niveaux sont intéressants, avec forêts, souterrains, mondes aquatiques, châteaux, usines... et si les ennemis sont variés, les Boss le sont un peu moins: on les affronte toujours dans la même salle, et à vrai dire ils se ressemblent un peu, manquant à la fois de charisme et de corpulence (où sont les léviathans bien gras, les monstroplantes juteux?), ce qui est d'ailleurs plutôt inhabituel sur la console. L'animation est fluide, les personnages bougent vite et les arrière-plans ne manquent pas de vie, conférant un rythme soutenu et une ambiance réussie au soft. Quant à la bande son, rien de surprenant sur la machine: haut de gamme, les musiques et bruitages sont parfaitement choisis pour cette comptine burlesque qu'est Blue's Journey. Certes un cran en-deçà de Magician Lord, celui-ci est néanmoins un très bon jeu de plate-forme que je recommande chaudement aux amateurs du genre.


GRAPHISME

88%

L'univers de Blue's Journey, c'est un peu le pays des merveilles: gai, coloré à souhait, voluptueux... Les six mondes sont variés et pour la plupart très réussis.
ANIMATION 83%
Scrollings différentiels, sprites nombreux et bien animés, effets sur l'eau, les nuages... le soft affiche moult détails, alliant vitesse et fluidité à l'action.
SON 87%
Bien adaptées au monde merveilleux de Raguy, musique et bruitages contribuent à l'ambiance festive et bon-enfant du titre.
DUREE DE VIE 83%
Quatre mondes composés de quatorze niveaux vastes, divers passages et pas mal de secrets et items bien utiles, jeu à deux... Ce n'est pas trop mal!
GAMEPLAY 85%
Une excellente déclinaison du genre plate-forme, fun, variée, bien complète avec ses armes et bonus. Le jeu a deux renforce encore l'intérêt.

NEOGEOKULT

RATE

84%
ADK réalise ici le seul et unique "Mario-like" de la Neo Geo, et malgré une durée de vie restreinte, Blue's Journey ne s'en sort pas trop mal!

RAPPORT QUALITE/PRIX

Un jeu de plate-forme jouable à deux, mignon tout plein, à la difficulté bien dosé... le tout sur Neo Geo pour une soixantaine d'euros? Alors qu'est ce qu'on attend??

Bannière bouton
Bannière bouton