Reviewed in 2011 by Tibe

Click here to read in english

Ninjas, grenouilles et magiciens...

par Tibe (2018)


Resté pendant une vingtaine d'années une exclusivité Neo Geo CD, Crossed Swords II apparaît en 2015 pour la première fois sur supports MVS et AES, de manière non officielle. Séquelle assez réussie de Crossed Swords sorti en 1991, celui-ci est le troisième et dernier FPS/TPS (first/third person shooter) en 2D sur support Neo Geo. Pour rappel, l'action se déroule ici en vue à la troisième personne. Nos héros affrontent à l'épée, au katana, au sabre ou à la hache une armée d'adversaires en progressant au gré d'écrans fixes ou à scrolling lent. Leurs mouvements sont limités à la largeur de l'écran (gauche et droite), car contrairement à un FPS ou TPS en 3D, il n'est pas possible de se déplacer librement. Il s'agit d'utiliser les techniques et armes mises à notre disposition pour réduire en poussière les infâmes créatures de Naussiz, le Boss du jeu. L'ergonomie a bien évolué depuis le premier épisode, alors passons un peu en revue l'éventail des possibilités.

Le bouton A est assigné à l'attaque. Presser B déclenche un saut, combiner B + droite ou gauche permet d’effectuer une esquive/dash - qui peut être augmentée d'un coup avec A. Enfin C est réservé à la magie, disponible en quantité limitée. On se déplace avec le stick uniquement de gauche à droite sur l'écran, alors que les directions haut et bas sont réservées au blocage (tête et corps). Il est essentiel d'apprendre à se protéger en anticipant le type d'attaque que va porter l'adversaire. Une parade réussie permet de contrer et souvent de placer un enchaînement de coups. En fonction de la direction du stick, les coups portés avec A sont différents. Il y a aussi des attaques spéciales (demi-cercles, haut-bas , dragon punch, etc), les "combo breakers" effectués avec AB + haut ou bas permettant de se sortir d'une mauvaise passe, mais aussi une attaque rapide avec AB et donc désormais des coups sautés. De l'or et de l'expérience sont acquis lors des combats, procurant davantage de puissance et de santé d'une part, et permettant de se procurer de meilleures armes, des points d'expérience, de la magie, de la nourriture et d'autres joyeusetés auprès de la ravissante marchande du jeu d'autre part.

On choisit parmi trois personnages avant d'entamer les hostilités. Un classique chevalier en armure, puissant et doté d'une bonne défense; une guerrière rapide et douée en magie; et enfin un ninja (ADK n'a pas pu s'en empêcher!) équilibré dans tous les domaines mais faible en magie. Ces trois héros ont chacun leur style et se révèlent assez différents à jouer. Deux modes sont proposés: la classique aventure, dans laquelle nos combattants repartent sauver Belkana de l'immonde Naussiz et de son bestiaire fantastique, et la Karividu Arena, un survival mode dans lequel on affronte les ennemis un par un en deux rounds gagnants. L'intérêt de ce mode est qu'il permet de s'entraîner et d'améliorer sa technique de combat. La marge de progression est assez grande dans CS2, réflexes et combinaisons peuvent être grandement perfectionnés. Pour s'améliorer, il faut acquérir des points d'expérience au fil de la quête et récupérer autant d'or que possible. Si l'on meurt, l'or est conservé mais les points d'EXP retombent à zéro (on conserve juste le dernier niveau acquis). Il est donc intéressant de progresser pour mourir le moins souvent possible et disposer d'un personnage plus puissant!

En passant de 55 à 70 mégas, la réalisation de ce second épisode a pris du gallon. Les graphismes, fidèles au style ADK, ne sont pas sans rappeler certains passages de World Heroes ou Magician Lord. Les stages sont variés et l'ambiance fantastique qu'ils dégagent est réussie. Les ennemis sont de grande taille et la palette de couleurs de la Neo Geo a bien été utilisée. La décomposition des mouvements est correcte, sans plus, avec une action dynamique juste ce qu'il faut et de beaux effets lors des combats. La bande son diffère entre les versions. Sur CD, la qualité est excellente, les bruitages et musiques sont nettement meilleurs que dans CS. Sur AES/MVS, presque tout est repris du premier opus, c'est donc bon, sans plus (surtout quatre ans plus tard). Réalisation en légère hausse, trois personnages, un gameplay amélioré, deux modes de jeu, une difficulté plus équilibrée: ADK a fait un bel effort pour Crossed Swords II,qui fait un poil mieux que son aîné.


GRAPHISME

81%

Le style ADK, on aime ou on déteste! En attendant, l'amélioration depuis le premier Crossed Swords est sensible. Décors et personnages sont plus nombreux et mieux dessinés.
ANIMATION 75%
Les mouvements sont correctement décomposés, avec de très grands sprites et de beaux effets spéciaux.
SON AES 79% / CD 86%
Sur AES/MVS, l'ensemble sonore est repris de Crossed Swords. Sur Neo Geo CD, musiques et bruitages sont très bien réalisés, un cran au-dessus de la version cartouche.
DUREE DE VIE 81%
On revient occasionnellement à CS2, grâce aux deux modes de jeu, à la possibilité de jouer en coopération, aux trois personnages bien différents et à la marge de progression intéressante. En revanche le jeu est plus court que CS1.
GAMEPLAY 69%
Coups de base, esquives, saut, coups spéciaux, magie, Level Up, armes diverses... ADK a fait de son mieux, touchant aux limites de ce style de jeu.

NEOGEOKULT

RATE

AES 73%/CD 74%
Le FPS/TPS en 2D est une curiosité vidéo-ludique, mais Crossed Swords II est un jeu correctement réalisé, amusant, auquel on revient de temps à autre.

QUALITÉ/PRIX (2018)

Pour 70 euros sur Neo Geo CD, CS2 vaut le coup. Presque le triple pour une version AES ou MVS, cela commence à faire beaucoup pour un jeu loin d'être un méga-hit. Sauf bien sûr si on est amateur de moutons à cinq pattes!

Bannière bouton
Bannière bouton