Reviewed in 2012 by Tibe

DOUBLE PLANTAGE

par Tibe

Click here to read in english

Double Dragon, à l'instar de jeux comme Legend of Success Joe ou Fight Fever, toutes proportions gardées, est une preuve de plus que la Neo Geo n'a pas accueilli que des chef-d'oeuvres au cours de sa longue carrière. Après une intro assez pourrie - il faut bien l'avouer - pendant laquelle on aperçoit Robert Patrick en roue libre, ainsi que quelques artworks de combattants sur de superbes fond noirs, on s'empresse d'appuyer sur start à l'écran titre (qu'on en finisse, merde). Alors coupons court aux espoirs de ceux qui ne connaissent pas le jeu, Double Dragon sur Neo Geo n'est pas un Beat them Up. Et non... Technos a choisi de jouer la carte de l'originalité: la console n'ayant pas accueilli de nouveau Beat' depuis 1993, autant sortir des sentiers battus. Et si on déclinait DD dans un genre pas trop couru sur la console, et dans lequel SNK n'oppose pas de concurrence? Le Versus Fighting, pardi!

Admirez le charisme des personnages.
Admirez le charisme des personnages.

En 1995, lorsque sort le giga-hit de Technos, c'est aussi l'année de The King of Fighters 95, pour prendre un exemple. Alors que le rêve de tout possesseur de Neo Geo aurait été de voir débouler un VRAI Double Dragon gonflé aux hormones sur sa console fétiche, voilà que l'éditeur nous gratifie d'un concurrent de poids pour le dernier KOF de SNK: roster de dix personnages, gameplay ultra-basique, réalisation simpliste, charisme des combattants digne d'un banc de moules avariées, le tout avec en toile de fond le magnifique film éponyme sorti quelques mois avant (un nanar notoire à gros budget). Vous vous en doutiez, Double Dragon est bien loin de pouvoir réaliser avec Kof 95, ni même avec aucun des autres jeux de versus sortis la même année. Mais allez, j'arrête d'être sévère avec le jeu, car il a quand même quelques qualités. La première qui me vient à l'esprit est son animation. Sans être transcendante, elle est tout a fait potable, et les programmeurs ont eu la bonne idée d'intégrer les zooms pendant les combats, à la manière d'un Samurai Spirits ou d'un Art of Fighting.

Sur l'écran à l'arrière, une partouze nanarde.
Sur l'écran à l'arrière, une partouze nanarde.

Autres détails assez cools, bon nombre d'éléments des arrière-plans peuvent être détruits et le stages sont très dynamiques (on se bat sur un avion, dans l'eau, dans une rivière) avec une interaction avec les décors poussée qui rend le jeu plus fun. Moins bon, les graphismes: certains décors sont certes jolis, mais le style reste très très basique, et si c'est coloré et même parfois original, le trait n' est pas vraiment ce que l'on pourrait appeler "talentueux" et certains détails mal faits choquent (l'eau dans le stage de Dulton, ridicule). Il y a malgré tout de bonnes surprises, comme la maison en feu chez Rebecca, ou les jolies chutes d'eau chez Eddie. La bande son, elle, est complètement foireuse. Des mélodies (si l'on puis dire) qui méritent un bon carton rouge, doublées de bruitages sont pour la plupart indignes d'une Neo Geo, ce n'est pas la joie. Les musiques n'ont rien à faire dans un jeu de baston! Si on s'amuse à fermer les yeux en les écoutant, on se croirait devant le Juste Prix ou La Famille en Or... et franchement, DD n'avait vraiment pas besoin de ça!

Les Desperation Moves ne sont pas trop mal faits.
Les Desperation Moves ne sont pas trop mal faits.

Pour faire court, on  a ici une réalisation pas convaincante du tout, et ce seul constat sonne le glas de la viabilité de Double Dragon en tant que VS fighting game sur Neo Geo. Alors autant dire qu'avec dix combattants bien peu intéressants - douze avec un TIP - on est loin de tenir un monstre de durée de vie. Si encore les protagonistes disponibles avaient été charismatiques et complets... mais faut pas rêver! Les fans seront contents de retrouver les héros des anciens DD, mais on fait vite le tour: peu de combos et de coups spéciaux, sans parler du gameplay basique aux sensations molassones. Comme bien souvent, il vaut mieux se contenter de faire ce que l'on fait le mieux plutôt que de s'aventurer sur des terrains où la concurrence est rude. Technos a choisi de développer un versus fighting sur Neo Geo, et bien mal lui en a pris. Même si le jeu était sorti deux ans avant, il aurait tout autant fait pâle figure face aux Fatal Fury SpecialSamurai Spirits ou World Heroes 2... Un titre médiocre, qui ne mérite que votre mépris!


GRAPHISME

59%

Quelques bonnes idées, mais l'ensemble est très moyen et manque d'homogénéité.
ANIMATION 68%
Pas spécialement décomposée, l'animation n'est pas pour autant désagréable, les décors sont vivants et dotés de zooms puissants.
SON 43%
Les effets sonores sont tout juste acceptables, quant aux musiques... une catastrophe!
DUREE DE VIE 64%
Douze persos au total, mais peu intéressants et baclés. Quelques versus amusants à deux, mais on en revient bien vite.
GAMEPLAY 49%
Léger, désuet, approximatif, faible... Tant d'adjectifs viennent à l'esprit quand on repense aux parties jouées!

NEOGEOKULT

RATE

54%
Un jeu de baston en-dessous de la moyenne, à l'intérêt très limité.. surtout quand on pense à ce qu'il y a d'autre sur Neo Geo!

RAPPORT QUALITE/PRIX

Une bonne blague! Au alentours de 150 euros en Jap, et un prix dépassant les 1000 euros en US! Une très belle pièce dans une collection, mais une vraie merde en tant que jeu de baston sur Neo Geo...

Bannière bouton
Bannière bouton