Reviewed in 2011 by Tibe

Click here to read in english

Remise à neuf

par Tibe (2011)


S'il est une saga emblématique à une console, c'est bien les King of Fighters à la Neo Geo. Et quelle place occupe Fatal Fury, me direz-vous?  En plus d'être l'illustre ancêtre de la saga Kof,  c'est la première série de jeux de baston sortie sur la console de SNK. Et par la même occasion, le commencement des "Southtown Series": Art of Fighting verra en effet le jour seulement quelques mois après Fatal Fury. Nous sommes en 1996 quand sort Real Bout Special, le cinquième jeu de la lignée. Le versus fighting est en pleine mutation, et ce n'est pas Capcom et ses récents Street Fighter Zero/Alpha qui feront démonstration du contraire. Tous les éditeurs  font peau neuve sur leurs hits récurrents en arcade, et SNK est de la partie avec ce nouvel opus. Fatal Fury 3 tranchait déjà très nettement avec le fabuleux Fatal Fury Special, Real Bout avait posé de nouvelles bases de gameplay, et cette fois, Real Bout Special joue clairement la surenchère. 

Plus beau, plus jouable, plus fun, plus de personnages... Soyons clair, le jeu est un véritable ravissement. il y a désormais vingt combattants jouables (avec Geese déblocable via Unibios 3.0 ou codes), sans compter quatre combattants en version EX (coups et apparence différents). Les combos sont légion, et il faudra du temps pour en maîtriser une petite partie correctement, ne serait-ce qu' avec votre protagoniste favori! Pour les experts, chaque round sera noté en fonction de votre prestation (D, C, B, A, AA, AAA, S, Miracle) et c'est encore un défi à relever, puis qu’à la fin du jeu vos notes sont totalisées et vous connaissez alors votre grade. Quatre boutons sont utilisés, mais un peu différemment qu'à l'accoutumée: poing avec A, pied avec B, coup puissant (poing ou pied selon votre positionnement) avec C et le changement de plan est attribué au bouton D. C'est simple, intuitif et cela laisse la part belle aux combos et à un apprentissage rapide. De plus, les hitbox et le timing sont un peu plus permissifs que dans les autres jeux SNK comme Kof ou Samurai Spirits.

En fait, SNK visait à produire un titre accessible à un plus large public et offrant un fun immédiat, à la Breakers. Ajoutons qu'outre de nombreux combos réalisables - même en utilisant les deux plans, chaque personnage a deux furies et une pléthore de coups spéciaux. Il désormais possible de détruire une partie du décor (les coins gauche et droite en général) en tapant l'adversaire qui rebondit dessus, et finit par le briser. Un détail amusant, que beaucoup je pense apprécieront! Concernant l'aspect graphique, la qualité est très élevée. Les décors somptueux sont mis en valeur par de courtes 'cinématiques' genre travelling, agrémentées d'effets graphiques de très belle facture. La profondeur des paysages est saisissante et les couleurs parfaitement choisies. Comme toujours dans Fatal Fury, le décor change en fonction de l'heure de la journée et du round. Plage, rues de Hong Kong, Rivière asséchée au cœur de la Chine, dojo en Corée... c'est de toute beauté, idem pour les personnages, remarquablement bien redessinés. Grands, détaillés, un peu plus "cartoon" que ce a quoi nous avait habitué SNK: voilà qui change un peu et donne du sang neuf à la série.

L'animation quant à elle, est souple et détaillée comme jamais auparavant. Les sprites de nos combattants ont tous été retravaillés, jusqu'à obtenir une décomposition idéale et une fluidité quasi-parfaite. Les furies sont spectaculaires, les deux plans de jeu enfin très bien gérés, apportant un vrai plus au gameplay. Les musiques, reprises des thèmes originaux de chaque personnage, sont une pure réussite. Ré-instrumentées avec brio, les thèmes les plus célèbres font mouche avec de nouveaux instruments, de nouveaux rythmes, ainsi qu'un meilleur échantillonnage. Bruitages et digits vocales, comme souvent sur la console, sont fabuleuses. RBS est sans conteste une merveille du jeu de baston de plus sur Neo Geo, alors pourquoi s'en priver? Cette production est un pur régal, certes moins technique et exigeante qu'un Kof, mais tellement fun et accessible... Real Bout Fatal Fury 2, sorti l'année d'après, lui ressemble beaucoup, avec trois personnages en plus. Mais il lui manque en revanche, ce petit je ne sais quoi, qu'a Real Bout Special.


GRAPHISME

97%

Difficile de prendre le jeu en défaut sur ce chapitre, tant il est beau et bien fini. Tout a été pensé dans les moindres détails.
ANIMATION 96%
Souplesse, rapidité et fluidité exemplaires, c'est un sans faute.
SON 98%
Musiques remaniées sublimes, digits vocales omniprésentes, bruitages claquants: une ambiance sublime!
DUREE DE VIE 93%
Roster de vingt persos, coups spéciaux et combos à gogo, ça laisse quelques heures de jeu devant soi.
GAMEPLAY 95%
Un gameplay SNK avec un fond de sauce Capcom, ça change un peu. Le jeu est très souple et c'est un régal de placer combos et furies.

NEOGEOKULT

RATE

96%
Une alternative de très grande qualité aux éternels Kof. Sans en avoir la profondeur en terme de gameplay, il y a un plaisir unique à jouer à Real Bout Special, qu'on ne retrouve nulle part ailleurs.

QUALITÉ/PRIX (2011)

Un très bon ratio pour Real Bout Special. Comptez entre 80 et 100 euros pour une version japonaise: pas "donné" me direz-vous, mais le jeu les vaut largement. Des heures et des heures de versus et de progression prenante s'annoncent!

Bannière bouton
Bannière bouton