Reviewed in 2014 by Tibe

STRIKERS, VOUS AVEZ DIT STRIKERS ?

par Tibe

Click to read in english

Après l'apogée atteinte avec le sublimissime The King of Fighters 98 et ses quarante-deux personnages, SNK avait pour objectif de renouveler considérablement la série avec la cuvée 1999. Et l'éditeur allait réaliser cette prouesse de deux manières: en apportant du sang neuf d'une part, et en incluant au gameplay de nouvelles mécaniques, d'autre part. Le scénario de la saga connaît un nouveau bouleversement: de la Japan Team, seul Benimaru a reçu une invitation au tournoi cette année, l'intégrant à une équipe composée de Maxima et K'. Deux combattants totalement inconnus jusqu'alors... De son côté, Heidern nourrit quelques soupçons à l'encontre des organisateurs du tournoi et y envoie Ralf et Clark sous couverture. Une organisation à la tête de laquelle se trouve le mystérieux "Zero" et autour de laquelle tourne une sombre histoire de clonage humain...

Ca chauffe sévère sur le tarmac de l'aéroport!
Ca chauffe sévère sur le tarmac de l'aéroport!

La grande nouveauté dans ce KOF, c'est bien sûr l'apparition des "strikers". En effet, le règlement a un peu changé: désormais, en plus de l'équipe de trois combattants qui se succèdent, un quatrième guerrier peut être sélectionné. Celui-ci peut intervenir n'importe pendant le combat lorsque le joueur l'appelle (en pressant B+C). Cette précieuse aide est toutefois à utiliser avec parcimonie, car disponible en nombre limité: entre trois et cinq interventions pendant tout le match. Toujours du côté des innovations, on compte pas moins de sept nouveaux personnages: l'emblématique K', le robuste Maxima, Whip la "salope au fouet", le beau Jhun, expert en arts martiaux et ami de Kim Kaph Hwan... mais aussi Bao, jeune combattant qui intègre l'équipe d'Athena, ainsi que les déjà connus Lin Xian Fei (Real Bout 2) et Kasumi Todoh (Art of Fighting 3). Quelques figures emblématiques disparaissent provisoirement du tableau (Daimon, Yamazaki, les Orochi et USA teams, etc) pour porter le roster à  trente-deux personnages. Et parmi eux, trois versions de Kyo différentes! Le héros est disponible avec ses panoplies de coups de KOF 94, KOF 96 ainsi que l'actuelle. C'est une petite régression depuis l'opus 98', mais face à la concurrence, cet épisode reste un monstre de durée de vie.

Les strikers sont la grosse nouveauté de l'épisode 99'.
Les strikers sont la grosse nouveauté de l'épisode 99'.

Le gameplay a par ailleurs subi quelques modifications: outre l'apparition des fameux "strikers" et la pléthore de combos et tactiques qu'octroie cette option, l'opus 99 conserve la légion d'enchaînements du précédent épisode. Le "back-roll" (réalisé avec arrière+AB) qui constituait une esquive efficace, doit être utilisé un peu différemment: le personnage opère désormais un retour vers l'avant automatique lors de cette manœuvre, à moins que l'on exécute un coup spécial avant la fin. Le 'power' se stocke comme dans le mode Advanced utilisé par le passé. D'ailleurs, celui-ci ainsi que l' "Extra" ont été remplacés par les "Counter" et "Armor" modes, offrant une approche stratégique différente. Le premier se déclenche avec ABC et procure plus de puissance ainsi que la capacité d'effectuer les Ultimate SDM à volonté. Le second est activé avec BCD et rend votre personnage ultra-résistant aux coups adverses, lui permettant d'avancer et de contrer même en recevant des coups. Ces deux capacités consomment trois jauges de power et ne durent qu'une dizaine de secondes... Faites-en bon usage!

Terry est là chaque année, et il faut compter avec lui!
Terry est là chaque année, et il faut compter avec lui!

La réalisation de The King of Fighters 99 ne souffre que peu de critiques, mais avec cette saga, on commence à être habitué! L'animation est sans faille, fluide, décomposée, rapide; les combats ne manquent pas d'intensité et même l'interface est dynamique à souhait. Les décors sont très animés, avec pas mal d'effets en arrière-plans (ombres, jeux de lumière, eau, effet de chaleur sur réacteur d'avion...) et notamment le stage du parc dans lequel il se met à pleuvoir: fabuleux! La qualité est remarquable, par contre pour la quantité, on repassera: seulement six décors sont disponibles. D'autre part, les sprites des persos n'ont pas ou peu bougé depuis 98', mais les "newcomers" s'intègrent parfaitement dans le paysage. A noter, les portraits de nos héros sont parmi les plus beaux jamais réalisés dans la saga. La bande son est toujours aussi percutante, avec toutefois nettement moins de thèmes musicaux qu'avant. Ce KOF est - une fois n'est pas coutume - une véritable bombe, et s'il n'est pas le meilleur de tous, il reste une pièce de choix.


GRAPHISME

93%

Les décors sont parmi les plus beaux de la série, mais trop peu nombreux: six seulement! A côté de celà, les personnages sont toujours aussi beaux et leur portraits sont sublimes.
ANIMATION 97%
L'animation n'a pas bougé depuis KOF 98: seule l'interface de jeu a été revue en plus "pêchue", et ce n'est pas trop mal!
SON 95%
La quantité de thèmes est nettement inférieure à KOF 98, mais la qualité est au rendez-vous. Les mélodies sont belles et prenantes, alors que les effets et voix se payent le luxe d'être un poil meilleurs que ceux de l'aîné. Quelle audace!
DUREE DE VIE 97%
Un scénario prenant et trente-deux personnages sont au programme. SNK a néanmoins fait l'effort de fournir pas moins de sept nouveaux arrivants pour la plupart très intéressants à découvrir. De plus, le tout nouveau système de strikers fait du jeu une mine de découvertes!
GAMEPLAY 96%
La série se renouvelle de manière originale avec les strikers pouvant intervenir durant les combats, apportant une pléthore de nouvelles combos et techniques de jeu. Le gameplay a sensiblement changé depuis 98', et c'est un plaisir de goûter à ce changement bien orchestré.

NEOGEOKULT

RATE

96%
KOF 99 renouvelle la saga avec brio, en intégrant un tout nouveau système de strikers et sept nouveaux arrivants.

RAPPORT QUALITE/PRIX

KOF 99 ne coûte "que" 90 euros en moyenne, mais il est vampirisé par KOF 2000 qui l'a considérablement amélioré en reprenant ses nouvelles bases de gameplay...

Bannière bouton
Bannière bouton