Reviewed in 2018 by Tibe

Click to read in english

50.000 dollars au soleil

par Tibe (2018)


Voici LE jeu de la Neo Geo AES qui fait figure de Graal aux yeux des amateurs de jeux vidéo, et pour cause: les exemplaires de la version européenne se comptent sur les doigts de la main, alors que la déclinaison japonaise s'échange désormais au-delà des 2000 euros. Kizuna Encounter est un jeu de versus fighting que peu de joueurs ont expérimenté à l'époque de sa sortie. En effet, les blockbusters de l'arcade sont déjà en 3D à cette époque ("Virtuas" en tous genre et premiers Tekken) et concernant la baston 2D, devenue pour ainsi dire une "niche" chez les joueurs, Kof 96 et X-Men VS Street Fighter tiennent le haut du pavé. Ce dernier, très réussi et proposant à l'instar de notre jeu un système de "tag", occultera considérablement Kizuna Encounter grâce à la popularité des franchises Capcom. La suite de Savage Reign est donc passée relativement inaperçue auprès du public, à sa sortie en 1996.

Si Savage Reign n'était pas un foudre de guerre, son originalité et quelques bonnes idées en faisaient un jeu plutôt fun. Kizuna Encounter met la barre un peu plus haut. Fini les deux plans de jeu, SNK a opté pour un système de combat par équipes et un gameplay approfondi. On choisit deux personnages, qui pourront combattre à tour de rôle quand vous le déciderez. Seule condition, se trouver dans l'aire de 'tag', c'est à dire à l'endroit où le changement de combattant est autorisé. Le guerrier inactif récupère un peu de santé, c'est donc à vous de bien gérer votre effectif. Attention cependant, car contrairement à la plupart des autres jeux en tag, si votre personnage "actif" est mis KO, vous perdez la partie. Et celle-ci ne se joue qu'en un seul round gagnant, vous êtes prévenus. Le détail sympa dans Kizuna, c'est qu'il est possible de jouer en "coopération": deux joueurs humains faisant partie du même binôme. Voilà une idée très intéressante, qui procure une approche différente au jeu à deux dans le versus fighting.

Notre soft propose un éventail technique plus que décent. Coup de poing avec A, pied avec B, utilisation de l'arme avec C, changement de combattant avec D. Il y a les dash(->AB), esquives (AB), attaques en 'tag', overheads (BC), guard cancel, deux niveaux de puissance pour les attaques pied/poings, ainsi qu'une pléthore de coups spéciaux pour chaque personnage. Le jeu regorge également de combos, et il est possible de placer quelques sublimes enchaînements en utilisant vos deux guerriers. La plupart des protagonistes sont intéressants à jouer, cependant on peut déplorer que Kim et Rosa soient tout de même nettement au-dessus du lot. D'un autre côté, et c'est un jugement personnel, j'ai un peu de mal avec les personnages ridicules comme Clown ou Gordon, pour ne citer que ceux-là. Des panoplies de coups et des looks sortis de cerveaux sous ecstasy, pourquoi pas. Mais à ce moment là, on n'y va pas à moitié, on fait du Karnov's Revenge ou du Matrimelee, on n'essaie pas de se donner un genre sérieux pour ensuite tout flinguer avec deux ou trois énergumènes dans le roster...

Kizuna nous offre de beaux décors urbains, malheureusement peu nombreux, à l'instar des personnages. L'animation est particulièrement dynamique, utilisant des zooms façon Art of Fighting et une décomposition des mouvements honnête, en plus de quelques effets pyrotechniques de belle facture. La bande son se compose de six thèmes principaux, agrémentés de séquences ponctuant les diverses phases de jeu. C'est vraiment peu! Et pour tout dire, il n'y a rien de mémorable. Je reste un peu sur ma faim avec ce Fu'un Super Tag Battle: certes beaucoup de combos et une belle profondeur technique, le jeu en équipe, une difficulté bien dosée... mais d'autre part un roster faible, peu de personnages intéressants, et une réalisation somme toute inférieure aux références de l'époque. Finalement, on comprend mal qu'en 1996 SNK produise Art of Fighting 3 et Kizuna Encounter, deux jeux certes bons, mais constituant une perte de temps et de budget, quand on sait que Kof 96 et Real Bout Special sont dans les tuyaux à la même période, et sont de véritables tueries.


GRAPHISME

81%

Le style rappelle AOF2, c'est donc bien dessiné, cependant il y a très peu de décors et de protagonistes: on tourne vite en rond.
ANIMATION 83%
Les zooms sont efficaces, la vitesse de jeu moyenne et la décomposition des mouvements tout à fait correcte.
SON 76%
Les mélodies sont loin d'être inoubliables, mais les effets sonores sont de bonne qualité, avec de beaux bruits d'impact.
DUREE DE VIE 73%
Il n'y a que dix persos sélectionnables de base (douze avec code), en revanche la possibilité de jouer à deux en équipe relance l'intérêt du jeu.
GAMEPLAY 80%
Beaucoup de coups spéciaux et de combos pour une technicité intéressante, et un jeu en tag bien ficelé. Kizuna Encounter est intéressant pour qui prendra le temps de s'y plonger et de progresser.

NEOGEOKULT

RATE

78%
Clairement un Versus Fighting de seconde zone sur Neo Geo, au vu des titres qui lui sont contemporains: Ninja Masters, Kof 96, Real Bout Special, Samurai Spirits IV, etc...

QUALITÉ/PRIX (2018)

La version japonaise de Kizuna se vend plus de deux mille euros, et l'euro/us n'en parlons pas! Assurément un titre à réserver aux collectionneurs, cela va de soit. En tant que gamer, si vous voulez du tag battle, le meilleur marché sera Kof 2003 (moins de 1000 euros, quelle chance vous avez).

Bannière bouton
Bannière bouton