Reviewed in 2011 by Tibe

CROQUE-MORTS, GHOULES & COMPAGNIE

par Tibe

Click here to read in english

A tous ceux qui ont passé des heures sur Bubble Bobble ou éventuellement Snow Bros en arcade ou sur NES, Nightmare in the Dark de Gavaking est pour vous! Pour ceux qui ne connaîtraient pas trop le principe des ces jeux de plate-forme un peu particuliers, voici comment cela fonctionne: il s'agit de niveaux à base d'écrans fixes, dans lesquels il faut éliminer tous les ennemis pour passer au suivant. Chaque jeu propose des méthodes différentes pour y parvenir, mais le principe reste le même! Aux côtés des très bons Bang Bang Busters et Zupapa sur Neo Geo, voici donc la version 'Cimetière Party' de nos softs de plate-formes! Tous un tas de saloperies ont investi la nécropole dont vous avez la garde. Seul ou à deux, vous partez vous occuper de ces revenants et autres goules en tous genres. Après tout, vous êtes bien le gardien du cimetière, non? A vous de faire en sorte qu'ils se tiennent tranquilles... Puis de toute façon d'après ce qu'on m'a dit, avec la gueule que vous avez, les gens du village veulent pas trop vous voir. 

Les flammes immobilisent temporairement les ennemis.
Les flammes immobilisent temporairement les ennemis.

Enfilez votre beau sweat à capuche rétro, allumez soigneusement votre lanterne, et suivez-moi de près: ça va chier! Dans Nightmare in the Dark, les joueurs contrôlent l'un des petits bossus goitreux chargés de veiller sur le cimetière du village, armés de leurs lampions magiques. Celles-ci vont vous permettre d'immobiliser vos ennemis en leur mettant le feu. Il faudra vous acharner sur eux jusqu'à les transformer en boule incandescente, pour ensuite les récupérer et les utiliser comme bon vous semblera: vous avez le choix entre les exploser contre des parois, ou bien jouer au bowling avec leurs acolytes!  Le système de scoring repose sur des multiplicateurs de points, déclenchés si vous parvenez à en dégommer plusieurs à la suite, à la façon d'un jeu de quilles! Avec un gros bonus à la clé si vous les éradiquez tous d'un seul coup, bien entendu. Au cours des niveaux, vous serez amenés à collecter des power-up, votre héros pouvant évoluer sur trois critères: vitesse de déplacement, puissance et portée de vos flammes. A vous de collecter les précieuses fioles de couleur pour devenir le Maaaîîîtttrreee....

Ce Frankenstein géant fait surgir des ghoules du sol.
Ce Frankenstein géant fait surgir des ghoules du sol.

Ce système de score est d'ailleurs très bien pensé et prenant, avec ses diamants à récupérer, ses bonus et multiplicateurs, si bien qu'on a envie de revenir au jeu régulièrement pour s'améliorer. Bon point pour lui, car son gros défaut est qu'il est particulièrement court: cinq mondes composés de cinq niveaux chacun, ça fait vingt-cinq stages en tout. Rappelez-vous donc Bubble Bobble et ses quatre-vingt dix-neuf écrans! Là, le jeu est suffisamment difficile, du moins assez pour ne pas se finir du premier coup avec les crédits de base: mais on en vient à bout relativement vite avec un peu d'entraînement. Les parties à deux restent attractives pour se défouler et se tirer la bourre au score. Du côté de la réalisation, c'est tout mignon,  avec de belles couleurs et un bon coup de crayon, mais les niveaux et ennemis ne sont pas assez variés. L'animation est bien faite, avec quelques rares ralentissements - qui sont parfois les bienvenus. Quant à la bande son, elle est offre de bonnes musiques très prenantes, et des bruitages bien choisis.

Collectez soigneusement Power-up, Speed-up et Range-up...
Collectez soigneusement Power-up, Speed-up et Range-up...

Gavaking nous pond un bon petit jeu arcade-plateforme avec ce tout mignon Nightmare in the Dark, dans la plus pure tradition de hits comme Bubble Bobble ou Snow Bros. Néanmoins, ces derniers restent toujours les références du genre, grâce à leurs durées de vie et gameplay inégalés. En attendant, NITD est sacrément stylé et défoulant, remplissant toutes les conditions qui font un bon soft d'arcade. Le gameplay est bien conçu, mais comporte quelques petits défauts énervants: perte des bonus acquis au moindre contact ennemi (très pénalisant, d'ailleurs), déplacement de base trop lent, difficulté en dents de scie... Traverser les cinq différents mondes reste un parcours sympathique, les Boss sont super rigolos (et parfois énormes!) et il est intéressant de calculer la trajectoire des boules de feu pour dégommer le plus d'ennemis possible. Reste que Nightmare est tout de même bien court avec ses vingt cinq niveaux, et que l'on en fait rapidement le tour.


GRAPHISME

80%

Simple mais très mignon, les graphismes déclinent un style cartoon-horror plutôt réussi. Dommage que les environnements ne soient pas plus variés...
ANIMATION 83%
Les Boss en particulier ont une animation bien décomposée, et l'ensemble se montre assez fluide et correctement animé.
SON 78%
Il y a peu de thèmes, mais tous sont bien adaptés à l'action avec de jolies compositions. Côté bruitages c'est bon, sans plus.
DUREE DE VIE 64%
Vingt cinq niveaux seulement, heureusement le jeu est assez addictif pour donner envie d'y revenir de temps en temps.
GAMEPLAY 82%
Beaucoup de fun seul, encore plus à deux. Une véritable machine à hi-scores! NITD est prenant, malgré quelques petits défauts de gameplay ici et là.

NEOGEOKULT

RATE

76%
Gavaking réussit ici un bon jeu bien ficelé, mais à la durée de vie malheureusement un peu trop limitée.

RAPPORT QUALITE/PRIX

Un convert de NITD coûte généralement un peu plus de 150 euros: c'est donc un plutôt mauvais rapport qualité/prix! Dommage car le jeu est fun et très prenant à deux. S'il ne vous en faut qu'un, choisissez plutôt Zupapa.

Bannière bouton
Bannière bouton