Reviewed in 2011 by Tibe

NINJA. . . COOOMMBAAAAAT!

par Tibe

Click here to read in english

Niiiinjaaa... Cooommbaaaaat !!! C'est ce que hurle la mythique voix off depuis les entrailles de la cartouche, sur un ton aussi intense qu' épique,  à l'apparition du générique. D'ailleurs il faut bien dire que les digits vocales seront légion tout au long de l'aventure, on n'avait jamais entendu de ninjas aussi bavards! Noël 1991, Ninja Combat fût mon tout premier jeu sur ma toute première Neo Geo... Séquence nostalgie, messieurs dames! Je me rappelle encore avoir fini le jeu en boucle des centaines de fois, grâce aux continues infinis, sans jamais me lasser. Qu'est ce que j'ai pu m'éclater sur ce titre-là! Tel un enfant se délectant d'un chocolat pas très fin, je me suis goinfré de Ninja Combat, à m'en faire péter la panse. Alors maintenant, on s'apprête à cracher dans la soupe, vingt ans après, une fois la guerre terminée?! Mais non bien sûr, je l'encenserai, moi, Ninja Combat. J'en rêvais la nuit, tant je l'aimais ce jeu. 

Joe et Hayabusa sont les Ryu et Ken du Beat them Up!
Joe et Hayabusa sont les Ryu et Ken du Beat them Up!

Mais là bien évidemment, je ne suis plus un n'enfant, et je me dois d'être objectif pour ce test. Graphiquement, le jeu est totalement sublime, il n'a malheureusement jamais été égalé par la suite sur Neo Geo. L'animation, ultra-décomposée, est un modèle de fluidité que même Art of Fighting 3 et ses 298 Mb ne peuvent prétendre chatouiller. La bande son est tout bonnement Dantesque: thèmes épiques, digits vocales incessantes et hurlantes, bruitages à couper le souffle... Quant à la durée de vie, n'en parlons pas!!! Sept immeeenses niveaux, vous vous rendez compte? C'est looonnng... Bon ok j'arrête là, reprenons le vrai test. Ninja Combat a la particularité de proposer un système de combat à base de projectiles. Si le gameplay - à mi-chemin avec un Shoot them Up - est plutôt original et plein d'idées, comme ses différents personnages à choisir, les power-up et speed-up, ainsi que les armes très variées, il lui manque l'essentiel: des enchaînements de coups, des prises au corps à corps, enfin bref, autre chose que lancer des petites étoiles! 

Cette station de métro est très mal famée...
Cette station de métro est très mal famée...

Alors oui c'est vrai, il y a quand même une panoplie de mouvements sympathiques: on lance les shurikens, on saute, on effectue un saut périlleux, il est possible de combiner l'attaque de base avec ces mouvements, ou bien d'effectuer une attaque spéciale en chargeant A. Mais voilà un autre point négatif: il faut moins de trente minutes pour boucler le jeu, continus infinis oblige! Mieux vaut jouer avec un seul crédit c'est sûr, mais le jeu devient alors exagérément difficile. Au total, les joueurs peuvent choisir parmi cinq guerriers: nos deux ninjas, plus trois protagonistes qui rejoignent l'équipe au cours du jeu. Si tous ont droit aux power-up et speed-up, seuls Joe et Hayabusa peuvent ramasser des armes: dommage! Graphiquement, Ninja Combat semble encore assez joli, mais il en foutait carrément plein la vue en 1990. Evidemment, Sengoku 2 ou Mutation Nation ont fait mieux depuis, mais un peu de respect les jeunes: c'est le pionnier du genre sur Neo. Les niveaux sont variés, le trait est relativement fin. On peut reprocher au jeu un manque de relief pour certains environnements, certes... mais l'ensemble reste de très bonne facture. 

Genyosai dans sa seconde forme est vraiment immense...
Genyosai dans sa seconde forme est vraiment immense...

L'animation est relativement rapide et très honnêtement décomposée, on déplore simplement quelques petits bugs graphiques ici et là lorsque les écrans sont chargés, mais il n'y a pratiquement pas de ralentissement, malgré un nombre d'ennemis parfois élevé à l'écran. La bande son quant à elle est cool, dans un esprit très "ninja", avec des personnages qui parlent et de bons bruits de baffes à la Bud Spencer. Si la réalisation est aujourd'hui encore respectable, le replay value de Ninja Combat est toujours aussi limité. Le jeu n'est pas monotone, mais bien trop court. Trop facile avec les crédits infinis, beaucoup trop difficile en single-credit... En définitive, seuls les nostalgiques et autres accros aux Beat them Up y trouveront leur compte. Oh bien sûr qu'il y a mieux. Bien sûr qu'il y a plus beau, ne serait que Final Fight, sorti quelques mois avant, qui est un bon cran au-dessus. Reste à Ninja Combat un certain charme, un côté rétro et quelques idées originales... qui n'effacent certes pas ses défauts, mais le rendent totalement unique.


GRAPHISME

84%

Décors, costumes, ennemis: tout est réussi, en plus les Boss sont grands et bien dessinés. Les arrière-plans variés sont toutefois inégaux en qualité, manquant parfois de profondeur.
ANIMATION 79%
L'animation est détaillée, dotée de beaux zooms et d'explosions bien réalisées. Ca manque toutefois de scrollings différentiels et de fluidité pour certains protagonistes.
SON 85%
Les musiques et bruitages sont le haut de gamme en 1990, sans parler des digits vocales d'excellente qualité.
DUREE DE VIE 60%
Ninja Combat propose sept niveaux trop courts, se bouclant en moins d'une demi-heure. On y revient pour le fun à deux, ou pour le score, éventuellement.
GAMEPLAY 67%
Un Beat them Up qui tente l'originalité, varié dans ses armes et attaques évolutives. Plusieurs personnages certes, mais l'absence de coups et de prises laisse comme un vide!

NEOGEOKULT

RATE

69%
Certes pas une référence dans le genre, Ninja Combat n'en reste pas moins un très bon défouloir.

RAPPORT QUALITE/PRIX

Pas cher, en général une quarantaine de roros. Un bon rapport et un challenge intéressant à tenter pour les amateurs de défis relevés !

Bannière bouton
Bannière bouton