Reviewed in 2012 by Tibe

DES NINJAS, DES COMMANDOS, TOUSSA...

par Tibe

Click here to read in english

ADK et les ninjas, c'est décidément une grande histoire d'amour. Sur les trois seuls titres de la Neo Geo comportant le mot 'ninja' dans leur énoncé, tous sont issus des studios de l'éditeur. Et bien voici l'une de ces productions: Ninja Commando! Il s'agit d'un Run'n'Gun vertical à la Mercs, un jeu réalisé par Capcom quelques années avant. Autre facteur récurrent, chez ADK - anciennement Alpha Denshi - on aime les voyages dans le temps: après World Heroes et son savant fou, Ninja Commando récidive: on a de nouveau affaire à un mégalo pété de thunes qui a mis au point une machine à explorer le temps... mais celui-ci compte l'utiliser à des fins bien plus viles! Nos trois héros (Joe, Rayar et Ryu) comptent bien mettre un terme à ses plans diaboliques. Des ninjas, des voyages dans le temps... Jean-Claude Van Damme n'est plus très loin! On commence donc par choisir parmi les trois guerriers proposés, offrant des caractéristiques variées: Joe a un tir de puissance moyenne mais large, Rayar est rapide avec un tir concentré, et Ryu est puissant.

Face à ces unités blindées, vos esquives de ninja seront sollicitées!
Face à ces unités blindées, vos esquives de ninja seront sollicitées!

Une barre de vie vous tient au courant de votre état de santé, ainsi que des événements en cours et de l'or ramassé. Une superbe bande noire bouffe un bon sixième de l'écran en hauteur, comme dans Ninja Combat: pas vraiment acceptable pour un jeu Neo Geo, et pas super malin pour un jeu à déroulement vertical! Malgré cela le graphisme est coloré, la perspective bien rendue. Personnages et décors sont bien faits, les Boss imposants et originaux (sumos, momies, dinosaures...) tandis que les différents tirs et effets offrent un beau rendu. Ce n'est pas hyper-fin mais ça pète, donc tout va bien! Au cours d'un niveau, collecter trois parchemins vous transforme temporairement en élémental, procurant l'invincibilité assortie d'une puissance de feu décuplée. Plus l'on matraque rapidement le bouton de tir (A), plus l'on augmente la puissance de nos projectiles. Le bouton B permet d'effectuer un déplacement rapide (salto) dans n'importe quelle direction, qui combiné avec le tir lance un shuriken. C enfin déclenche l'attaque spéciale, dévastatrice, qui vous coûtera un peu de votre santé. 

Rayar est la plus rapide de l'équipe, mais c'est aussi la plus faible.
Rayar est la plus rapide de l'équipe, mais c'est aussi la plus faible.

Mais ce n'est pas tout! ADK n'a pas oublié la amateurs de baston, car des coups spéciaux sont aussi de la partie! Combiner des quarts de cercle avec A, des attaques avec charge (charger bas 2 secondes, puis haut+A) ou encore bien d'autres manipulations complexes, déclenchent quelques "special moves" bien utiles enrichissant agréablement le gameplay. Gameplay qui s'annonce passionnant et fun, mais autant vous dire que vous allez en chier: les 'esquives' possibles avec B ne vous rendent pas intouchables - à l'instar de Shock Troopers - et les hitbox de nos personnages sont exagérément grandes. Eviter les tirs ennemis lorsqu'ils sont nombreux s'avère donc difficile et les attaques de certains Boss carrément mission impossible, tant il leur est facile de nous toucher. Alors ok, on peut regagner de la santé au cours des niveaux, il y a les coups spéciaux, et avec un peu d'entraînement on s'en sort: n'empêche, on en chie pas mal à Ninja Commando. Puis bon on est des ninjas oui ou merde? Allez, encore un jeu ADK très dur à terminer, maintenant on est habitués! Les sept niveaux sont variés et plus on avance, plus on a envie de savoir à quelle ère on va atterrir.

Soyez patient, car ces sumotoris géants encaissent sacrément bien.
Soyez patient, car ces sumotoris géants encaissent sacrément bien.

Pas facile de boucler le jeu avec les credits de base, alors en one-credit accrochez-vous... En tout cas, les amateurs de bourrinage intensif seront aux anges.  L'animation souffre un peu d'ailleurs, lorsque deux joueurs envahissent l'écran de leurs tirs et que beaucoup d'ennemis sont présents: ralentissements, clignotements... Ca cafouille pas mal quand l'aire de jeu est chargée. Musiques et bruitages sont en revanche d'excellente qualité comme souvent sur la console; par contre pour l'originalité et la créativité, on repassera! Notons au passage les nombreuses cinématiques intermédiaires, très jolies, qui ponctuent l'action avec un semblant de scénario: l'initiative est belle! A mi-chemin entre run'n'gun et shoot them up, Ninja Commando offre un excellent moment de défoulement entre amis - mais aussi en solo - pendant lequel on évacue tout le stress accumulé pendant une longue journée de travail. Ne cherchez pas vraiment de finesse ou de subtilité dans ce très bon titre d'ADK, on est là pour frapper comme des tarés sur nos sticks arcade sans trop comprendre ce qui se passe, et c'est très bien comme ça!


GRAPHISME

80%

Le jeu ne manque pas de couleurs, d'effets et de sprites imposants: celà n'est pas toujours fin, mais reste globalement très bon.
ANIMATION 78%
Ca pète de partout, c'est dynamique, pas de doute. Bémol: une animation moyennement décomposée et pas mal de ralentissements à deux joueurs.
SON 76%
Qualité excellente, créativité médiocre. Des thèmes banals, relevés par une bande son riche en digits vocales et effets plus ou moins réussis.
DUREE DE VIE 72%
Sept stages plutôt longs, jeu à deux, difficulté relevée... Un challenge costaud en one-credit!
GAMEPLAY 85%
Trois personnages sélectionnables dotés d'une multitude d'attaques, esquives, coups spéciaux... C'est fun, malgré l'action souvent confuse, tant il y a de tirs et d'ennemis à l'écran!

NEOGEOKULT

RATE

81%
Ninja Commando est un bon run'n'gun vertical, bourrin et défoulant.

RAPPORT QUALITE/PRIX

Aïe!!! putain qu'il est cher le Ninja Commando. Quelle que soit la version, apprêtez-vous à lâcher quelque chose comme 200 euros pour y jouer en AES. Autant vous dire qu'à prix quasiment égal, Shock Troopers est un meilleur choix.

Bannière bouton
Bannière bouton