Reviewed in 2011 by Tibe

UN SAVANT FOU A ENCORE DECONNE!

par Tibe

Click here to read in english

Et voilà, je le savais, putain je l'avais dit... Ca nous tombe encore sur le coin de la gueule. Maintenant, on commence à avoir l'habitude, ce n'est pas comme si c'était la première fois... et en même temps, mon petit doigt me dit que ce ne sera pas la dernière. Bref, vous vous demandez surement qu'est ce qui s'est passé? Mémé a vomi son goûter? Arthur a fait un sketch pas drôle? Non, rassurez-vous. C'est juste qu'un scientifique complètement cinglé a encore fait n'importe quoi avec sa mallette du parfait petit chimiste. Jeed, oui c'est son nom, savant fou de son état, a décidé de transformer tout ce qui bouge en robot, afin de les avoir à sa pogne! Alors du coup, on se retrouve de nouveau sur une terre post-apocalyptique dévastée, à devoir retrouver un taré en blouse blanche, et à péter la gueule à toute son armée. Et on adore ça. Jouable à deux simultanément, comme 99% des jeux Neo Geo, Robo Army est un sympathique Beat them up bien métallique, bien "cyborg"!

Les destructions diverses sont vraiment bien réalisées.
Les destructions diverses sont vraiment bien réalisées.

D'ailleurs ce dont on se rappelle le plus du jeu après coup, c'est sa bande son. On se croirait revenu face au Terminator, mais assisté de quelques congénères! Bruits de métaux s'entrechoquant, barres de fer, mécanismes, réacteurs, explosions, voix robotiques... Un vrai concert high-tech... Les musiques sont un mélange d'électro et de rock à tendance futuriste, collant plutôt pas mal à l'action. L'ambiance est du coup sacrément cool, on se croirait au XXIe siècle (ah mais on y est déjà, merde!)... On vous propose d'incarner Maxima ou Rocky, deux robots-flics chargés d'éclater la gueule du vilain Jeed. Il y a six niveaux à franchir, au gré d'une difficulté progressive: si les deux premiers passent "crème", à partir du troisième ça devient franchement "coton"! Il va falloir faire bon usage de vos bras métalliques, mais aussi de vos coups de pieds sautés, bombes et missiles! Ramasser tout ce qui peut servir d'arme s’avérera aussi très utile, sans omettre les quelques pastilles bonus que vous trouverez sur votre route.

Rocky et Maxima descendent dans les égouts en rappel.
Rocky et Maxima descendent dans les égouts en rappel.

Avec cette difficulté somme toute élevée, même s'il est assez court, Robo Army reste un méchant challenge. Pas si facile de le terminer avec les crédits impartis! Ceci dit, certains joueurs risquent de s'en lasser rapidement. La palette de coups est malheureusement un peu réduite, et si le jeu est rempli de fun et bien cool avec son côté 'cyborg', l'action peut parfois sembler répétitive. Le jeu à deux est là aussi pour décupler le plaisir... et coopérer pour péter des bouches dans un Beat them Up est toujours un plaisir! La réalisation, pour un jeu de 1991, est de très bon niveau. Outre la bande son excellente, l'animation est correctement réalisée et se montre dynamique. Les graphismes, s'ils ne sont pas mauvais, ne marqueront malgré tout pas les rétines, car trop répétitifs et manquant souvent de relief. De plus, les graphistes ont choisi d'habiller sur fond noir les barres de vie des joueurs, ce qui bouffe une partie du haut de l'écran. Ca passe pour une Super Nintendo, mais pour une Neo Geo, un cache-misère pareil, on se demande pourquoi... Un graphiste incapable peut-être ou un peu feignant, sans doute. 

Voici un Boss glauco-futuriste de bien belle taille!
Voici un Boss glauco-futuriste de bien belle taille!

Et une fois n'est pas coutume, le joueur un peu exigeant qui s'attendait - le plus légitimement du monde - à une tuerie avec ce nouveau Beat them Up Neo Geo reste bien perplexe. On se demande comment avec tant de capacités, tant de mémoire, et des équipes aussi talentueuses réalisant des jeux d'arcade tels que Nam-1975, Baseball Stars ou Alpha Mission II, on ne nous fourgue au final que des BTU moyens, auxquels il manque toujours le petit plus qui fait la différence. On ne va pas cracher sur Robo Army non plus, attention: le jeu est l'occasion de passer un excellent moment avec un ami et offre somme toute de bonnes sensations. Cependant, il ne restera pas dans les mémoires, et c'est bien mérité. Celui-ci est bien trop simpliste et surtout trop court, et encore on oublie le fait que les graphismes soient tout juste passables. Trop juste pour offrir un hit, qui plus est sur la Rolls des consoles, on a ici tout au plus un bon petit jeu, défoulant à souhait!


GRAPHISME

75%

L'écran est amputé d'un cinquième à cause de la bande noire des barres de vie. Néanmoins, RA est joli et bien dessiné, mais manque quelquefois de relief.
ANIMATION 84%
Bien faite et rapide, l'animation est agrémentée de quelques zooms et effets exotiques qui viennent agrémenter les combats.
SON 93%
Le point fort du jeu! Les bruits de robots et de métaux s'entrechoquant sont saisissants; les digits vocales futuristes et les musiques collent à l'action.
DUREE DE VIE 70%
D'une durée d'environ trente-cinq minutes d'un bout à l'autre, le jeu n'est pas spécialement long. Mais en venir à bout ne sera pas évident sans les continus infinis!
GAMEPLAY 75%
Des coups peu variés et pas de prises au corps-à-corps, mais il reste possible de ramasser des armes, d'envoyer des missiles et autres gâteries.

NEOGEOKULT

RATE

73%
Une fois n'est pas coutume, un Beat them up de bon niveau sur Neo Geo, mais en-dessous de ce que l'on est en droit d'attendre de la console.

RAPPORT QUALITE/PRIX

Complètement dispensable. Robo Army, c'est plus ou moins une centaine d'euros selon la version; c'est un peu cher pour un jeu peu intéressant, constituant uniquement un bon défouloir, surtout à deux.

Bannière bouton
Bannière bouton