Reviewed in 2012 by Tibe

UN JEU QUI A DU TRANCHANT

par Tibe

Click here to read in english

On pensait le monde sauvé avec la mort de l'infâme Amakusa... Que nenni! Un autre démon a été ressuscité de derrière les fagots, rassurez-vous. Ca tombe bien, on avait bien aimé Samurai Shodown et on se disait qu'une suite serait la bienvenue. Le second opus reprend onze des douze guerriers présents dans le premier épisode, en rajoute quatre nouveaux ainsi que deux 'boss'. Le porté disparu est Tam Tam - pour les curieux qui se demanderaient, qui a été remplacé par Cham-Cham: un mini-tarzan griffu (ça ne s'invente pas) qui se bat accompagné de son petit singe et de son boomerang. Il y a aussi l'arbitre impitoyable Kuroko (que vous pourrez combattre en cas de bonnes performances de votre part) ainsi que la vile Mizuki, accompagnée de son mignon. Bienvenue également à Genjuro, un samuraï stylé au possible avec son kiseru; Sieger, un allemand hyper balèze qui se bat avec un énorme bras en métal à la Cobra. On termine avec Nicotine, le papy guerrier de service, un mètre-vingt (les bras levés), expert en pouvoirs psychiques. Notons aussi le retour de Wan-Fu, désormais armé d'un bloc de pierre.

Entre Genjuro et Haohmaru, c'est à la vie, à la mort.
Entre Genjuro et Haohmaru, c'est à la vie, à la mort.

Le style graphique a été conservé, et l'on a toujours droit à un décor par personnage. Ceux-ci vont du beau au sublime, mais reconnaissons que l'on a droit à un ensemble de haut vol. On se souviendra notamment de ceux de Charlotte, Genjuro ou Nicotine, particulièrement géniaux. L'animation a été globalement améliorée, des étapes d'animation ajoutées ici et là; les zooms accompagnent toujours aussi idéalement l'action, un peu plus puissants même que ceux de SS. Comme dans ce dernier, le jeu offre un roster des plus variés, dans lequel aucun personnage ne ressemble à un autre. Chacun a son propre style, certains utilisent même des animaux (aigle, chien, singe...). Il y a des ninjas, des samouraïs, des sorciers... D'ailleurs, outre l'animation améliorée pour tous les personnages, la panoplie de coups a été étendue. Chaque guerrier dispose désormais d'une technique spéciale déclenchable lorsque la "Rage Gauge" est pleine: le "Weapon Smash Waza". Cette "fury", enlève une bonne partie de la vie de l'adversaire et détruit son arme. Celui-ci doit alors vous faire face à mains nues pendant une bonne quinzaine de secondes, avant qu'on lui fournisse une arme de rechange. 

Wan Fu a troqué son sabre contre une arme tout aussi délicate!
Wan Fu a troqué son sabre contre une arme tout aussi délicate!

Les duels lame contre lame où l'on peut être désarmé sont toujours de la partie, ce qui occasionne le combat à mains nues, toujours aussi drôle! Les livreurs de "cadeaux" sont là également, délivrant bombes, poulets et autres subtilités. Certaines parties du décor peuvent être détruites (statues, stèles, bambous...) et bien entendu, il est toujours possible de trancher violemment son adversaire en fin de match. Les giclées de sang sont du plus bel effet, encore plus fournies qu'avant. Ce qui ravira à coup sûr les amateurs de gore! Concernant la bande son partiellement remaniée, les musiques sont superbes. Tantôt rock, tantôt zen, chaque thème accompagne idéalement le personnage auquel il est destiné. Nakoruru et son air de flute champêtre, Earthquake et ses accords electriques, Jubei dans son jardin avec cette atmosphere zen absolument épique, ou encore Sieger et son thème guerrier dramatique... on est littéralement transportés. Quant aux effets sonores, ils sont partiellement repris du premier. SNK en a ajouté quelques-uns du plus bel effet, ainsi que de nouvelles digits vocales: total, 202 mégas! A sa sortie, SSII était tout simplement le plus "gros" jeu Neo Geo jamais édité. On les sent bien passer! 

Charlotte et Nakoruru sont les femmes fortes du jeu.
Charlotte et Nakoruru sont les femmes fortes du jeu.

Samurai Shodown II est encore plus difficile que son prédécesseur. Le jeu contre le CPU peut bien souvent tourner à l'humiliation... Heureusement, la difficulté est réglable, ce qui devrait aider quelque peu. Finir le jeu n'est pas impossible, mais requiert pas mal d'entraînement et une maîtrise élevée du tempo, des esquives, chopes et feintes. Chaque personnage demande un apprentissage spécifique et se joue d'une manière différente: par exemple, Ukyo se joue idéalement en contre... mais dispose aussi d'attaques pouvant prendre l'adversaire par surprise. Haohmaru lui, est le guerrier idéal pour joueur agressif... Quant à Hanzo, c'est un des combattants qui requiert la pratique la plus poussée! Palette de coups importante, contres, téléportations, prises spéciales... Décidément, SSII est passionnant! On passe de quinze à dix-sept combattants avec la puce, avec un jeu en solo difficile, des affrontements à deux prenants, des décors splendides, des zooms incroyables, des musiques et bruitages conférant une ambiance unique au soft. SNK a vraiment frappé très fort avec ce titre: véritable alternative aux traditionnels jeux de combat 2D "à mains nues", cette saga des Samurai Shodown trouve en 1994 un de ses meilleurs crus avec cet épisode.


GRAPHISME

97%

Les graphismes sont semblables à ceux du premier opus, avec davantage de stages et de détails, et des personnages retouchés.
ANIMATION 95%
On note une légère amélioration du zoom ainsi que de la vitesse de jeu, le reste est toujours au top.
SON 96%
SSII embarque de nouvelles digits et effets, ainsi que de nouveaux thèmes accrocheurs, bien adaptés aux personnages.
DUREE DE VIE 95%
Dix-sept guerriers au total,  des panoplies de coups vastes, une ambiance accrocheuse... Pas mal!
GAMEPLAY 96%
Les commandes répondent encore mieux et les combats ont gagné en précision. La panoplie de coups a été un peu élargie... le style est davantage tactique que basé sur des combos, rendant Samuraï Shodown unique.

NEOGEOKULT

RATE

96%
Améliorant les excellentes bases du premier épisode, SSII propose une réalisation irréprochable, un gameplay amélioré et plus de personnages, ainsi qu'une ambiance tout a fait unique.

RAPPORT QUALITE/PRIX

Encore plus intéressant que Samurai I, cet episode II se trouve pour 20 euros environ à peu près partout, car le jeu est très commun. A ne pas manquer...

Bannière bouton
Bannière bouton