Reviewed in 2012 by Tibe

LES NINJA VARRIORS SONT DE RETOUR

par Tibe

Click here to read in english

Non, vraiment rien ne laissait présager que nous aurions droit à une suite au meilleur Beat them Up sur la Neo Geo, je veux bien sûr parler de Sengoku 2La maison-mère SNK, en pleine reconstruction après la faillite, confie le développement du jeu à Noise Factory. Un pari risqué. Sachant le niveau d’exigence des joueurs sur la console, l'accueil risquait d'être assez frais pour un jeu conçu en sous-traitance, par d'illustres inconnus... Crevons l'abcès avant tout autre chose: les graphismes du jeu sont plus que moyens, et le joueur aguerri ne s'y trompe pas: ce n'est plus le SNK de Garou: Mark of the Wolves ou de The Last Blade 2 qui programme sur Neo Geo en 2001. Si les personnages principaux sont réussis, ainsi que la présentation globale du jeu et les écrans intermédiaires, on dirait bien que le reste a été légèrement bâclé. Les décors sont ternes, vides, voire mal faits... Par exemple, Burning Fight avait bien plus de gueule (bien qu'il soit sorti dix ans plus tôt!) sans pour autant être une référence. 

Sengoku 3 propose un nouveau style graphique pas trop mauvais.
Sengoku 3 propose un nouveau style graphique pas trop mauvais.

Les décors sont en fait peu nombreux (on combat beaucoup d'adversaires sur deux/trois écrans, avant d'avancer à nouveau) et utilisent à peu près toujours les mêmes couleurs et le même procédé graphique. L'angle de vue y est pour beaucoup! En effet, une bonne partie de l'image est occupé par le sol. L'aire de jeu est donc grande, mais les décors inexistants... ou presque! Seuls les trois derniers stages relèvent légèrement le niveau, mais bon, c'est pas fameux. Autre regret, les ennemis. Quel que soit l'endroit où l'on se trouve, ce sont toujours les mêmes. Vous dire que le jeu comporte sept ou huit adversaires différents (hors Boss et autres) ne doit pas être loin de la réalité! Décevant pour une cartouche de 364 mégas... Du coup, certains passages du jeu sont répétitifs, c'est dommage. J'en ai fini avec les deux points négatifs de Sengoku 3, passons maintenant en revue les points positifs! Six personnages sont sélectionnables (quatre de base, deux cachés) et ça, c'est du rarement vu dans un BTU. Tous sont différents et dotés d'un panel de coups variés (A= slash, B= coup poing/pied, C=saut, D= projectile) sachant qu'outre les coups de base, des combinaisons de boutons permettent de faire des coups spéciaux. Point d'invocations dans cet opus, mais il y a du nouveau... 

Les combos (qui sont légion) sont vraiment le coeur du gameplay.
Les combos (qui sont légion) sont vraiment le coeur du gameplay.

Tout le gameplay repose sur les combos: les enchaînements sont jouissifs, on peut en faire sur plusieurs ennemis à la suite, ou les uns après les autres sans laisser la jauge de combo se vider! Combiner les dash (->->), les coups à mains nues, slash, coups spéciaux, coups sautés... est un régal et les découvertes sont nombreuses. Et forcément, on y revient bien volontiers avec un pote, histoire de tirer la bourre au score. Remarquez que niveau durée de vie, le Sengoku 3 s'en sort déjà très bien. Six niveaux, une difficulté progressive mais bien réglée, et un jeu qui prend plus d'une heure d'un bout à l'autre. L'animation est aussi un des atouts du soft. Les divers protagonistes proposent des mouvements fluides et bien décomposés, un vrai modèle du genre! Du beau travail, sachant que chaque héros dispose d'un éventail de coups conséquent. Les ennemis sont bien animés aussi et meurent avec classe, mais bon, vu qu'ils ne sont vraiment pas nombreux, c'est le moins qu'ils pouvaient faire! Le tout accompagné d' une bande son gorgée de basses et d'instruments japonisants, pour une ambiance "expédition ninja punitive" des plus réussies. Les bruits de coups et les cris des combattants sont nickels, le sujet est bien maîtrisé, rien à dire. 

Les ennemis sont vraiment peu variés tout au long du jeu...
Les ennemis sont vraiment peu variés tout au long du jeu...

Parmi les coups spéciaux, les "Ninja Arts" sont des attaques dévastatrices pendant lesquelles votre personnage se concentre et invoque la magie. La toile de fond devient alors une estampe du plus bel effet! Différents projectiles peuvent être ramassés, bombes, shuriken, etc, et des éléments du décors peuvent être détruits. A ce sujet, ceux-ci sont un peu trop résistants (plusieurs coups de sabre sont nécessaires pour dégommer un vélo, un bidon ou une caisse en bois) mais ils peuvent être utilisés pour ne pas rompre votre Chain Combo. Six personnages, six niveaux, une bonne heure de jeu, des combos, des coups à profusion, des armes... On a affaire à un bon jeu, pas de doute. Très bon même... Mais pas du niveau d'un méga-hit, malheureusement. Allez, la recette pour un Sengoku 4 parfait : Les graphismes et la bande son de Sengoku 2, la variété des ennemis et des niveaux de Sengoku 1, l'animation, les combos et les personnages du 3, ainsi qu'un mix des Boss des trois épisodes. Vous nous faites rentrer ça dans une cartouche de 708 mégas, vous nous l'emballez proprement, et le tour est joué. Le bébé de Noise Factory reste un excellent jeu malgré ses quelques imperfections, très agréable à découvrir, au gameplay riche et prenant.


GRAPHISME

72%

Des artworks et personnages sublimes, mais des décors un peu fades, et trop peu de variété dans le bestiaire ennemi. 
ANIMATION 90%
Les personnages sont remarquablement bien animés et d'une grande souplesse. Les décors sont peu vivants, dommage.
SON 86%
Bruitages, digits, musiques... L'ensemble est de grande qualité à défaut d'être très original.
DUREE DE VIE 85%
Une bonne heure pour en venir à bout, c'est plutôt long pour un BTU! Jeu à deux, six personnages sélectionnables, des combos de folie...
GAMEPLAY 87%
Quatre boutons utilisés, des enchaînements à gogo, des armes, des prises, une panoplie de coups variés pour chaque perso... Complet et fun, mais un peu répétitif.

NEOGEOKULT

RATE

85%
Un excellent Beat them Up sur Neo Geo, au gameplay très complet et fun. Seule ombre au tableau, des graphismes un peu ternes et une action parfois répétitive.

RAPPORT QUALITE/PRIX

A plus de 450 euros le jeu, difficile de défendre cet excellent Beat them Up! Définitivement un bon jeu, mais au prix bien trop élevé.

Bannière bouton
Bannière bouton