Reviewed in 2015 by Tibe

Click to read in english

Riquet à la (Street) Houpe!

par Tibe (2015)(Ça fait beaucoup de parenthèses)


Data East est un éditeur qui a connu une période prolifique sur Neo Geo, et les joueurs n'ont pas eu à trop s'en plaindre. Il faut dire que celui-ci a apporté sa pierre à l'édifice, avec son style radicalement différent, tranchant nettement avec les productions SNK ou ADK omniprésentes sur la machine. Alors que les fans de basket s'étaient fait une fausse joie en 1991 avec l'annonce de la sortie de Dunk Star (Sammy), il faut attendre 1994 pour qu'enfin un soft de ce genre voie vraiment le jour sur la Rolls des consoles. Alors tout d'abord laissez-moi vous prévenir: si vous aimez les simulations sportives, je vous recommande de passer votre chemin! Ici, c'est du basket de rue, à trois contre trois avec des gars qui ont neuf mètres de détente, la capacité d'enflammer la balle lors d'un tir puissant, ou encore de planer en apesanteur pendant les dunks. Comment ça c'est pas réaliste?

D'accord, c'est vrai que le ton est résolument "arcade", mais ne tirons pas tout de suite à boulets rouges sur notre soft. On a déjà vu nettement plus exagéré concernant les jeux de sport sur ces machines. Comme par exemple des joueurs de foot faisant des kaméhaméhas, des golfeurs doués de télékinésie, ou des boxeurs effectuant des dragon punch enflammés. Street Hoop, s'il propose modestement des "Super Shot" (comprenez, des tirs spéciaux lorsque la jauge est pleine), joue la carte de la sobriété avec un beau panel de gestes techniques et de feintes, l'ensemble requérant un timing précis. En effet, il est possible de se faire contrer à tout moment, même lors d'un dunk, et les paniers à trois points sont plutôt difficiles à marquer. Les passes aussi peuvent être interceptées, alors qu'un "steal" (vol de ballon) peut être effectué à proximité de l'adversaire porteur de balle. Point de coups de boule, coups de pied sautés et autre ura-mawashi geri en pleine tronche... 

Street Hoop propose dix équipes différentes, ayant toutes leurs forces et faiblesses. Par exemple, les américains sont les rois du dunk, les taïwanais spécialistes des paniers à trois points, les boches ont une défense de fer, alors que les français ou les japonais sont plus "équilibrés". Les matchs se déroulent en deux mi-temps. L'action est assez binaire: lorsqu'on marque un panier, l'adversaire récupère la balle, et on passe en défense pour tenter d'entraver un éventuel panier adverse. La meilleure issue étant une interception de balle, permettant souvent de marquer et de prendre de l'avance au score... d'où l'intérêt d'avoir une bonne défense! Il faut tenter de subtiliser la balle avec B lorsqu'on est proche du porteur. A permet de sauter pour défendre contre les tentatives de dunk. En attaque, on shoote avec A, passe avec B. Une multitude de feintes et combinaisons sont possibles, et quelques-unes vous seront montrées à l'occasion des mi-temps... alors tâchez de ne pas les rater!

La réalisation de Street Hoop est sympathique: il y a cinq aires de jeu variées et bien faites, l'animation est relativement fluide, la bande son plonge parfaitement dans l'ambiance avec un son rap "new-yorkais" et des bruitages de bon aloi. Les joueurs sont correctement dessinés, tous les détails sont là (ombres, effets visuels, profondeur des aires de jeu). Le plaisir répond présent, en particulier lorsque l'on joue à deux. A vrai dire, le défi solo est un peu rébarbatif et en étant un peu pugnace, on en fait rapidement le tour. Les parties entre amis, à l'instar de Windjammers, sont drôles et prenantes. Seul bémol, la précision laisse parfois à désirer, comme par exemple lorsque l'on veut subtiliser le ballon, la fenêtre de contact aurait pu être un poil plus "généreuse". Néanmoins, avec un peu d'entraînement, on progresse et le plaisir de jeu prend toute sa dimension.


GRAPHISME

78%

Le jeu est coloré et le trait précis, fourmillant de petits détails amusants. Néanmoins, les sprites sont peu variés et les aires de jeu peu nombreuses (cinq seulement).
ANIMATION 85%
Bien détaillée et rapide, l'animation était un élément important pour que Street Hoop soit réussi, et Data East ne fait pas défaut à ce chapitre.
SON 84%
Le rap qui constitue 100% des musiques du jeu est entraînant et on a même droit à quelques voix bien réalisées. Les bruitages sur le ballon sont particulièrement bons.
DUREE DE VIE 81%
Seul, la difficulté peut vous tenir en haleine quelque temps. A deux, SH prend toute son ampleur: le fun est décuplé!
GAMEPLAY 75%
Le jeu n'utilise que deux boutons, mais l'éventail de techniques, que ce soit en défense ou en attaque, est complet. Le rythme est soutenu et c'est exactement ce que l'on attend d'un jeu d'arcade.

NEOGEOKULT

RATE

79%
Data East signe le seul et unique jeu de basket de la Neo Geo, et si celui-ci est limité en solo, il s'avère excellent à deux.

QUALITÉ/PRIX (2015)

A 300 euros en AES dans sa version la moins chère, on ne peut plus parler de bon rapport qualité/prix pour ce jeu de basket pourtant très réussi. D'autre part, il est le seul représentant du genre sur Neo Geo alors si vous aimez ce genre, allez-y.

Bannière bouton
Bannière bouton