Reviewed in 2011 by Tibe

Click here to read in english

Roger and Over

par Tibe (2011)


Psikyo est un développeur japonais, on pourrait presque dire le descendant de l'ancienne société Video System puisque créée par les fondateurs de celle-ci. D'ailleurs, la filiation avec la célèbre série Aero Fighters de l'éditeur (ou Sonic Wings en japonais) est flagrante, puisque Strikers 1945 Plus leur ressemble autant graphiquement qu'en termes de gameplay. Comme nous allons le voir, celui-ci est nettement plus abouti, grâce à une impressionnante cartouche de 681 mégas. Et cela ne saute pas aux yeux tout de suite, car les graphismes n'ont à première vue rien d' extraordinaire. Certes, les décors sont finement dessinés, les avions variés et bien animés, les Boss gras à souhait... mais tout ceci est un peu terne et manque d'éclat, de spectaculaire, à l'inverse de la plupart des autres shoots sur la Rolls des consoles. Je pense à Blazing StarPrehistoric Isle 2 ou même Ironclad, qui en jetaient carrément plus que notre Strikers, qui joue lui dans un registre plus sobre aux teintes peu chatoyantes, mais réalistes.

Le jeu se rattrape - et l'on comprend mieux où sont passés les centaines de mégas - sur la qualité de son animation et de sa bande son. Il n'y a strictement aucun ralentissement à signaler, même lors des parties à deux, et pourtant il y en a des boulettes à l'écran! Pour une machine de 1990, la Neo Geo accomplit une véritable prouesse à ce niveau. Les musiques et bruitages sont géniaux, avec des thèmes épiques et entraînants très "World War II". C'est un sans faute sur ces chapitres, l'ambiance est là et le rythme est particulièrement soutenu. Les Boss, parfois de pures merveilles technologiques, sont coriaces car ils disposent d'armements de pointe et de blindages ultra-résistants. Il ne sera pas évident de les exterminer sans y laisser de plumes. Détail délectable, les explosions provoquées par leur destruction sont du plus bel effet, combinant des teintes réalistes à une animation impeccable. Du beau travail, d'autant que les sprites sont parfois des centaines à l'écran. On est bel et bien dans un Manic Shooter, pas de doute!

Pour ce qui est du gameplay, Strikers 1945 Plus ne manque pas d'intérêt. En tout, sept avions différents sont disponibles (vous pouvez prendre l'Ascender avec ce TIP), avec quelques machines mythiques du XXe siècle. Chacune possède son propre tir, sa propre arme spéciale et sa bombinette qui nettoie l'écran (ou pas, d'ailleurs). Des stratégies diverses s'offrent à vous en fonction de l'appareil choisi, rendant le jeu encore plus intéressant. Le Super Shot (une arme spéciale puissante, différente des bombes ou super-attaques) se stocke à force de tirer, puis se déclenche en tenant A enfoncé (comme dans 1944 The Loop Master). Sa puissance dépend du niveau de charge. Davantage de bombes peuvent être récupérées au cours des niveaux, ne les ratez pas! Celles-ci font temporairement le ménage et vous rendent invincible quelques secondes, ce qui peut parfois vous sauver la vie. Les quatre premiers stages se présentent aléatoirement; c'est un bon point qui rompt la monotonie. En outre, les décors sont très variés (banquise, terres, bases ennemies, canyons, nuages...) et même s'ils sont un peu courts, ils sont intenses.

Les derniers niveaux seront nettement plus "coton" pour le joueur, puisque pour ceux-ci, à chaque crédit perdu, le checkpoint se trouve au début du stage... On avait déjà vu cela dans Sonic Wings 3 ou même ASO 2, et c'est une bonne idée - un peu perverse, certes - qui corse la difficulté du jeu. Et c'est tant mieux: les joueurs d'arcade ne sont pas des enfants de cœur, bordel! Au final, avec un peu d'entraînement, on vient à bout de Strikers 1945 Plus en une quarantaine de minutes, ce qui n'est pas trop mal pour une durée de vie de shoot-them-up. De plus, on y rejoue pour le plaisir de découvrir les autres appareils et bien évidemment d'améliorer nos hi-scores, car le jeu est prenant et la difficulté pas trop rebutante. Alors oui, on aurait préféré jouer en plein écran (sans les indicateurs de chaque côté) ou même carrément en format tate, but I chipote. La réalisation est soignée, malgré des graphismes un poil ternes, le jeu est dynamique, prenant, et on s'éclate du début à la fin dans cet excellent Manic Shooter.


GRAPHISME

87%

Malgré le champ graphique restreint, les décors sont beaux et variés, et offrent des teintes 'réalistes'.
ANIMATION 96%
Un modèle du genre: fluide, rapide, décomposé... On frôle la perfection. Pas de ralentissements à signaler, les 681Mb y sont surement pour quelque chose.
SON 89%
La bande son "militaire" est épique et rythmée, offrant quelques mélodies mémorables. Explosions et divers bruitages sont très bien réalisés également.
DUREE DE VIE 88%
Il y a huit niveaux à franchir (deux fois), sept avions sélectionnables, une difficulté bien dosée, plus le jeu à deux.
GAMEPLAY 96%
Hyper maniable, l'action sollicitera des réflexes de chat pour avancer tout en faisant un bon score. Un très bon système d'armes, de bombes et de bonus. Strikers 1945 Plus est un régal mélangeant les genres "manic" et "old-school"!

NEOGEOKULT

RATE

92%
Un excellent shoot them up vertical sur Neo Geo, qui rappelle l'époque des 1941 et autres, avec une réalisation remarquable et une ambiance très WW II.

QUALITÉ/PRIX (2011)

Une conversion qui vaut son pesant de cacahuètes, puisqu'on la trouve rarement en dessous de 300 euros. C'est un des meilleurs du genre sur la console, mais à ce tarif, il est à réserver aux inconditionnels de Shoot them Up tout particulièrement.

Bannière bouton
Bannière bouton