Reviewed in 2012 by Tibe

NON, CECI N'EST PAS UN JEU NES

par Tibe

Click to read in english

S'il est un shoot méconnu de la Neo Geo plus que tout autre, c'est Zedblade. Non seulement ce titre de la firme NMK (la planète Namek?) n'est sorti qu'en MVS, mais de plus celui-ci n'a pas connu un très grand succès. Shoot them Up à scrolling horizontal, Zedblade propose au joueur d'incarner l'un des trois héros de l'armée aérospatiale terrienne (j'espère que c'est clair). Vous êtes chargé de sauver la Terre d'une attaque extra-terrestre qui occupe tout le système solaire. Pour ce faire, il vous faudra repousser les hordes ennemies hors de la galaxie à travers les huit niveaux du jeu. Dès que le premier stage commence, on comprend pourquoi on n'a jamais entendu parler de ZB. Que c'est laid! Utilisant une résolution de 288x216 (sur 320x224 possible), et à vue de nez un mode 128 couleurs, on imagine bien que les graphistes de chez NMK ne visaient pas des sommets. Mais à ce point là, quand même... Si vous trouviez Andro Dunos un peu 'cheap' pour de la Neo Geo, Zed Blade pourrait carrément vous faire changer d'avis.

Les graphismes sont tout juste du niveau d'une Megadrive...
Les graphismes sont tout juste du niveau d'une Megadrive...

Il faut bien le dire, et sans méchanceté aucune: le trait est grossier, les couleurs ternes et peu nombreuses, le soin du détail inexistant et l'inspiration flirte avec le néant absolu. C'est bien simple, on croirait voir les écrans d' un mauvais shoot sur PC Engine! Une fois passé outre le sentiment de dégoût des premiers instants, on s'aperçoit que l'animation n'est pas si mauvaise, et que malgré quelques ralentissements, l'ensemble est dynamique et correctement décomposé, voire fluide. par contre, les scrollings différentiels sont immondes et bâclés... Pour tout dire, ceux-ci ne s'intègrent pas du tout dans le décor, et encore moins les uns dans les autres pour donner l'effet de profondeur 'supposément' escompté. La bande son techno ravira les fans de David Guetta et désolera tous les autres. On passe de Ibiza Party Vol.18 à La Croisière S'Amuse, bien vu pour accompagner l'ambiance apocalyptique et le drame qui se joue dans le système solaire!

Le stage 1 n'est pas difficile, profitez-en pour stocker des Power-Up.
Le stage 1 n'est pas difficile, profitez-en pour stocker des Power-Up.

Les trois vaisseaux sont nettement trop grands proportionnellement à l'aire de jeu, et ce n'est pas ce qu'on fait de mieux pour passer entre les tirs ennemis, et autant vous dire que l'action est parfois intense. Et oui, Zedblade a tout d'un précurseur du Manic horizontal, en quelque sorte! Malgré leurs proportions ridicules, les appareils ont des hitbox relativement petites et disposent de tirs fournis et évolutifs. Les diverses bombes - plusieurs types sont disponibles - sont de faible puissance, mais on en dispose d'une quantité satisfaisante en stock, et l'on peut par ailleurs en récupérer au fil des niveaux. Notez aussi que les appareils sont assez maniables et que l'on se prend bien à l'action, malgré les graphismes hideux! D'autre part, la durée de vie de ZB n'est pas catastrophique: les huit stages sont longs - parfois exagérément - mais se montrent également bien répétitifs, alors que la difficulté est croissante, bien dosée. Les vaisseaux ennemis sont variés, mais notons toutefois qu'on retrouve souvent les mêmes d'un niveau à l'autre. 

Admirez ce Boss digne de la série "Léguman".
Admirez ce Boss digne de la série "Léguman".

Les Boss de Zedblade, au meilleur des cas originaux et au pire complètement ridicules, donnent bien du fil à retordre. Enfin des ennemis que l'on n'explose pas en une vingtaine de secondes, c'est appréciable! Le soft s'annonce comme un beau challenge 1CC, complètement faisable avec un peu d'entraînement. S'il l'on n'est pas rebuté d'entrée par la réalisation, le gameplay est bon et l'on s'amuse bien avec ce petit Shoot them Up. Sans pour autant venir jouer dans la cour des grands, ce titre un peu hors normes reste bien plaisant à jouer. Originalité notable, on peut configurer les différents armements du vaisseau parmi trois possibilités par poste, soit plus de quatre-vingt combinaisons sur les trois appareils proposés: pas mal! Le jeu de NMK s'avère déroutant de prime abord, de par sa réalisation abjecte - il faut bien l'avouer, vraiment pas jojo - et ses vaisseaux trop gros. Mais celui-ci gagne à être connu. Zedblade possède un certain charme - et un charme certain - qui devrait au final, séduire tout amateur de shoot un peu 'exotique'!


GRAPHISME

49%

Zed Blade remporte la palme du shoot le plus moche de la Neo Geo, haut la main!
ANIMATION 80%
Constituant le point fort de la réalisation, l'animation se montre fluide, décomposée et dynamique. Les ralentissements sont rares en solo, moins à deux. Seuls les scrollings différentiels grossiers gâchent un peu le tableau.
SON 57%
Des bruitages anodins, et des thèmes qui vont de la croisière s'amuse aux bronzés en passant par fast and furious... Bref, on est bien montés avec ça...
DUREE DE VIE 62%
Huit niveaux longs et répétitifs se terminant en une trentaine de minutes, un jeu à deux assez laborieux... ce n'est pas génial.
GAMEPLAY 70%
Trois héros différents sélectionnables, un choix d'équipements au départ complet et intéressant; Un système de power up classique, une action soutenue voire 'manic' vers la fin... pas mal!

NEOGEOKULT

RATE

63%
Une réalisation même pas médiocre, réhaussée par un gameplay offrant de bonnes sensations et une action soutenue.

RAPPORT QUALITE/PRIX

Qui dit convert dit à peu près toujours la même fourchette de prix: entre 150 et 200 euros pour un shoot moche - mais rigolo - il va de soit que l'on a mieux pour le même prix (ou moins même) sur Neo: Last Resort, Andro Dunos, Viewpoint, Alpha Mission II, Ghost Pilots...

Bannière bouton
Bannière bouton