Reviewed in 2012 by Tibe

GHOULES & FANTOMES

par Tibe

Click to read in english

Qui ne connaît pas Ghouls'n'Ghosts, de Capcom? Probablement la grande majorité des individus nés après la chute du mur de Berlin... oui, c'était facile. Le 'Trail'n'Die, sous-genre de la plate-forme, est en général extrêmement difficile, nécessitant du joueur l'apprentissage par cœur de passages délicats du jeu. Celui-ci voit le jour pour la première fois sur les systèmes d'arcade des années 80 et les consoles 8 bits. Après l'excellent Ghost'n'Goblins, sorti en 1985 et adapté sur moults supports, l'éditeur, fort de son succès, récidive avec cette suite en 1988. Jeu de plate-forme dont l' action prend place au moyen-âge, "Ghoules & Fantômes" est programmé sur CPS, le hardware principal de Capcom en arcade. Mélangeant phases de plateau et combat, le soft propose d'incarner le Roi Arthur, parti sauver l'âme de sa princesse des griffes de Lucifer. L'action se déroule majoritairement selon un scrolling horizontal, mais quelques phases à scrolling vertical attendent le joueur courageux qui osera se frotter à ce jeu.

Arthur est armé de la lance au début du jeu.
Arthur est armé de la lance au début du jeu.

Pour franchir les niveaux, il faudra se débarrasser de monstres, goules et squelettes qui popent un peu de partout sans interruption, tout en avançant en évitant les pièges et obstacles. A la fin de chaque stage, un Boss diabolique vous attend. Et je vous souhaite d'avance bonne chance! Car Ghouls'n'Ghost est un soft extrêmement difficile, et le mot est faible... On démarre la partie avec une arme et une armure en argent qui ne peut encaisser qu'un seul choc: après quoi l'on se retrouve confortablement en slip et là, le moindre contact ennemi, le moindre projectile reçu, ou le moindre piège seront fatals! Pour se défendre, notre preux chevalier dispose d'une lance. La bonne nouvelle, c'est qu'au cours des niveaux, d'autres équipements pourront être récupérés dans les petits coffres oranges disséminés ici et là, dont de nombreuses armes différentes: haches, couteaux, feu, éclairs... mais aussi, et surtout, l'armure d'or. Celle-ci permet de charger des attaques surpuissantes en maintenant le bouton de tir enfoncé.

Avec l'armure d'or, la puissance de vos armes est décuplée.
Avec l'armure d'or, la puissance de vos armes est décuplée.

Prenez garde, car le choix des armes sera crucial en fonction du stage dans lequel vous vous trouvez. Certaines sont plus puissantes que d'autres, mais d'autres disposent d'une attaque spéciale dévastatrice... Le truc à savoir absolument, c'est qu'une fois mort, vous retrouvez la dernière arme ramassée: en récupérer une mauvaise (ou inadéquate) s’avérera pire que la mort elle-même, car celle-ci vous sera éternellement ré-attribuée à chaque vie! Passons maintenant en revue la réalisation de Ghouls'n'Ghosts: celle-ci est remarquable. Les graphismes dans leur ensemble sont de toute beauté et l'ambiance moyenâgeuse mystique est palpable! Les niveaux sont peu nombreux (cinq au total) mais variés, tout comme les ennemis. La bonne surprise, c'est que le jeu devient de plus en plus beau lors de la progression! La bande son est plus simpliste, mais accompagne convenablement l'action. Et puis soyons indulgents - et réalistes - car le jeu date tout de même de 1988... L'animation est moyennement fluide mais rapide, et l'on note que notre Arthur a une démarche un peu saccadée: malgré ce regrettable balai dans le cul de notre héros, tout ceci reste de très bon niveau.

Détruisez les cinq coeurs de ce Boss pour en venir à bout.
Détruisez les cinq coeurs de ce Boss pour en venir à bout.

Ghouls'n'Ghosts est prenant, on a envie d'y progresser, de découvrir les niveaux suivants, de battre les ennemis et les Boss... à la manière d'un Pulstar ou R-Type, il sera parfois crucial de mémoriser certains passages par cœur pour espérer les franchir, les réflexes n'étant pas toujours suffisants! Comme je l'ai dit, le héros est un peu raide, et ses sauts et déplacements semblent saccadés et imprécis: dites-vous bien que la maniabilité du jeu est bonne, mais demande un petit temps d'adaptation. La durée de vie s'avère bonne, car si le jeu en lui-même est assez court, le challenge qu'il offre est grand: terminer le jeu une fois est en soi un sacré défi, alors imaginez deux. Capcom montre ici encore son talent, tant au niveau de la qualité de son titre qu'en terme de profondeur du gameplay - malgré une simplicité apparente - et offre aux joueurs un légendaire jeu d'arcade/plate-forme à la difficulté élevée. Beau, prenant, exigeant... Ghouls'n'Ghost reste un classique indétronable du genre. Relèverez-vous le défi?


GRAPHISME

93%

Une prouesse graphique pour un jeu de 1988! Les stages sont variés, détaillés, les couleurs subtilement choisies.
ANIMATION 84%
Réussie dans l'ensemble. Malgré la démarche un peu saccadée du Roi Arthur, les sprites bougent bien et les décors sont vivants.
SON 85%
Les bruitages sont tout ce qu'il y a de plus banal, mais les musiques sont inspirées et donnent une ambiance incroyable au jeu.
DUREE DE VIE 84%
Cinq longs niveaux, des Boss redoutables, des pièges partout...Et une surprise à la fin! Le jeu propose un challenge TRES relevé et offre une excellente replay value.
GAMEPLAY 91%
Simple mais complet, et prenant! La maniabilité peut laisser à désirer, mais une fois maîtrisée, le plaisir est bien là: Ghouls'n'Ghosts est sans égal en son temps.

NEOGEOKULT

RATE

90%
Un jeu de plate-forme légendaire, réalisé avec goût, plaisant à jouer et difficile à souhait!

ET SUR NEO GEO?

Le jeu rappelant le plus Ghouls'n'Ghosts est sans conteste Magician Lord, ne serait-ce que pour son ambiance sombre, paranormale et empreinte de magie proche du titre Capcom. Le personnage y est un peu plus grand et l'on dispose de trois points de vie de base, mais la difficulté est semblable - c'est à dire très, très élevée.

Bannière bouton
Bannière bouton