Andro Dunos VS Axelay

 

Par Tibe

Click to read in english

Visco opposé à Konami... Autant faire le remake de David contre Goliath! A vrai dire, la donne est ici un peu différente. Si Konami reste un éditeur majeur dans le monde du jeu vidéo, Visco n'en est qu'un second rôle. Celui-ci ne développe que rarement sur console, se consacrant principalement au marché de l'arcade. Petite subtilité pour ce comparatif, notre David (Visco) utilisera une arme de gros calibre (la Neo Geo) et notre Goliath (Konami) sera moins bien pourvu (la Super Famicom). Cela suffira-t-il à équilibrer le duel? La console de SNK affiche 4096 couleurs contre 256 chez Nintendo; la résolution est également à l'avantage de la Neo, 320x224 contre 256x224. De même que les capacités sur les sprites, le son, et la capacité mémoire. D'ailleurs le thème de David contre Goliath est ici inversé: Andro Dunos pèse 34 mégas, contre 8 pour Axelay! C'est une taille importante pour un jeu SFC en 1992, alors que le shoot de Visco fait figure de nain dans la ludothèque SNK. Ce dernier est un Shoot them Up classique à scrolling horizontal, jouable à deux simultanément, alors qu'Axelay se joue seul, et alterne d'un stage à l'autre scrollings horizontaux et verticaux.

GRAPHISME

Première prouesse de Konami: les graphismes d'Axelay. La console encore toute jeune est ici exploitée à merveille. Les programmeurs et graphistes ont frappé très fort, réalisant des univers beaux, variés et colorés. Les ennemis sont nombreux et différents d'un niveau à l'autre, et les Boss carrément impressionnants! Lorsque sort le jeu, la presse et le public sont bluffés par sa réalisation. Et si le Shoot them Up de Konami fait honneur à la Super Famicom, il ne faudrait pas grande chose pour dire qu'Andro Dunos fait honte à la Neo Geo! En effet, les prouesses visuelles de celui-ci sont carrément décevantes pour une console d'un tel calibre. Les capacités de la machine sont restées au vestiaire, Visco n'ayant vraisemblablement pas eu envie de se casser la tête (ou n'en avait pas les moyens!). A part quelques passages jolis, c'est assez vide et peu détaillé. Les Boss sont corrects, mais bien moins imposants que ceux de son concurrent, et lorsqu'on compare les screenshots, la SFC peut être fière du travail accompli sur son titre, définitivement supérieur à Andro Dunos sur l'aspect visuel.

ANDRO DUNOS............ 65%

 AXELAY ......................... 84% 

ANIMATION

Si l'animation d'Andro Dunos est sans faille, elle n'a rien d'exceptionnel. Le jeu est rapide, fluide, mais ce n'est ni très décomposé, ni très détaillé, ni spectaculaire! Le jeu ne ralentit pas, ne clignote que très très rarement à deux joueurs lorsque l'écran est extrêmement chargé, bref, ça déroule pas mal. Ici encore, Konami met les pieds dans le plat. Entre les stages à  scrolling vertical utilisant le mode 7 avec brio, les Boss énormes bougeant de manière surréaliste et hyper-décomposée, les scrollings ultra-rapides et les ennemis aux déplacements divinement modélisés... on ne peut qu'applaudir! Seul bémol, des clignotements et quelques ralentissements... preuve que la bécane est poussée dans ses derniers retranchements. Visco se contente du minimum syndical pendant que son concurrent prend des risques et nous offre une animation qui dépote, malgré quelques défections.

ANDRO DUNOS............ 80%

 AXELAY .......................... 82% 

BANDE SON

Les thèmes d'Andro Dunos sont à l'image de ses graphismes: simplistes! Malgré tout, ceux-ci sont entraînants et collent à l'action. Les bruitages sont vraiment limite pour une Neo Geo, mais que voulez-vous, tout le jeu est comme ça! Du côté d'Axelay, c'est la claque. Les thèmes composés par Taro Kudo - ayant également créé les musiques de Super Castlevania IV - sont magiques! Il y a du génie dans ces mélodies, l'ambiance dégagée est épique et chaque niveau dispose d'un thème très approprié. Organique, guerrier, dramatique, spatial... Tous sont vraiment fabuleux, du calibre de Viewpoint, c'est dire. Les bruitages sont excellents, explosions, tirs, mouvements des Boss... la SFC se permet même quelques digits vocales, totalement absentes de son concurrent sur Neo Geo! 

ANDRO DUNOS............ 69%

 AXELAY .......................... 97% 

DUREE DE VIE

Huit niveaux pour Andro Dunos, six pour Axelay. Le jeu de Visco est plus difficile que son rival, mais celui-ci reste un challenge de bon niveau abordable par une majorité de joueurs. Il faudra un peu de temps de venir à bout de chacun de nos deux titres. Ces jeux ont une durée de vie similaire, c'est à dire une quarantaine de minutes si on les finit d'un seul trait, mais dites-vous bien que ce n'est pas pour demain, surtout avec Andro Dunos! Le jeu de Visco prend ici un léger avantage pour son replay value, avec son système de scoring très "arcade" et son mode deux joueurs bien fun.

ANDRO DUNOS............ 75%

 AXELAY ......................... 70% 

GAMEPLAY

Andro Dunos et Axelay ont en commun de laisser choisir son armement au joueur, c'est à dire que l'on peut switcher entre plusieurs armes différentes. Quatre sont disponibles 'in-game' dans Andro, ainsi que la possibilité de déclencher l'attaque spéciale correspondante, en maintenant A enfoncé. Il est aussi possible d'upgrader les armes en récupérant différents power-ups au cours des niveaux. Modules, tirs plus puissants, bombes, missiles, boucliers... C'est assez complet et autorise une approche stratégique. Dans Axelay, l'équipement se choisit au début de chaque stage. On équipe le vaisseau de la manière souhaitée avec trois armes différentes, et il vaut mieux ne pas se tromper! A chaque fois que le vaisseau est touché, on perd l'une d'entre elles; on peut donc être endommagé deux fois avant d'exploser. Dans Andro Dunos, aucune erreur n'est permise! Le fait d'alterner scrollings verticaux et horizontaux est une excellente idée de Konami, du coup l'action est variée et jamais répétitive. Ceci étant dit, le scoring est plus intéressant dans le jeu de Visco, un trait propre à l'arcade! Il est dynamique et fun, mais ne fait pas le poids une fois de plus... Axelay étant un modèle de gameplay original, avec un choix des armes stratégique et un déroulement très prenant!

ANDRO DUNOS............. 84%

 AXELAY .......................... 94% 

CONCLUSION

Les 34 Mb d'Andro Dunos et la puissance de la Neo Geo n'auront pas suffit à triompher du shoot de Konami! Original, bien programmé et réalisé par des artistes talentueux, Axelay est un hit en puissance. Graphismes, musiques, animation: tout fait honneur à la machine sur laquelle le jeu est programmé. Il ne lui manque qu'un mode deux joueurs, mais la SFC n'aurait probablement pas pu en encaisser davantage. Andro Dunos est de son côté, un bon jeu très fun, mais pas de taille à rivaliser avec son concurrent, qui reste dans l'histoire du Shoot them Up comme une très grande réalisation.

ANDRO DUNOS

76%


AXELAY

89% 


Bannière bouton
Bannière bouton