Cyber Lip VS Gunforce

 

Par Tibe

Click to read in english

Irem, éditeur légendaire de Shoot them Up (R-Type 1 & 2, X-Multiply...) s'essaye au Run'n'Gun sur son hardware M-92 avec Gunforce. SNK inaugure lui la toute jeune Neo Geo, avec un catalogue de jeux aussi impressionnants que variés: Beat them Up avec Ninja Combat, shoot avec ASO II, plate-forme avec Magician Lord, course avec Riding Hero... et entre autre, le Run'n'Gun est aussi à l'honneur sur la 16 bits, avec Cyber LipLa Neo Geo affiche 4096 couleurs parmi 65536 dans une résolution max de 320x224. Elle peut gérer 380 sprites simultanément, d'une taille maximum de 16x512. Le M-92 (ici révision A) affiche 512 couleurs parmi 2048 seulement, mais sa résolution est de 320x240. Concernant l'animation, pas d'infos sur le nombre de sprites affichables et leur taille, mais au vu des ralentissement présents dans des jeux comme In the Hunt, Undercover Cops ou Mystic Riders, on peut supposer une légère infériorité par rapport au hardware SNK. Le son de la bête dispose d'un chip Yam 2151 à 4Mhz contre un 2610 à 8Mhz sur Neo. Cyber Lip part donc sensiblement avantagé par son hardware et sa taille, 50 Mb contre 16.

GRAPHISME

Et pas de mystère côté graphisme, la différence est flagrante. Cyber Lip reste un jeu de la première heure et n'exploite pas énormément le potentiel de la Neo Geo, mais s'avère tout de même bien agréable à l’œil. Coloré et détaillé, le jeu offre des niveaux variés et des Boss particulièrement soignés (et balèzes!), ainsi que quelques scénettes intermédiaires sympa. C'est beau, sans toutefois égaler le sublime Magician Lord. Gunforce fait un peu tâche à côté, à vrai dire: terne, fouillis, plat... Il n'y a pas beaucoup de passages pour relever le niveau! Seuls les véhicules et personnages sont un cran au-dessus des décors il faut bien le dire, assez laids.

CYBER LIP.................... 74%

 GUNFORCE.................. 53% 

ANIMATION

Le jeu d'Irem est sensiblement moins raide que Cyber Lip, sans pour autant qu'on puisse parler de souplesse et de décomposition pour ces deux titres. Dans Gunforce les étapes d'animation sont très légèrement plus nombreuses pour la plupart des sprites, et l'action se montre un poil plus dynamique également. Le gros point noir concerne les sauts, que l'on pourrait qualifier de vols spatiaux! L'inertie n'a pas été très bien gérée à ce niveau et perturbe même un peu le gameplay, comme nous le verrons plus loin. Cyber Lip se rattrape, grâce à ses décors et ses Boss plus vivants et mieux animés que son adversaire: dommage que moins de soin ait été alloué aux personnages principaux et autres ennemis.

CYBER LIP.................... 70%

 GUNFORCE.................. 74% 

BANDE SON

Pas la peine de prendre de gants, parlons cru: Gunforce propose une bande son totalement merdique. Les musiques sont nazes et répétitives, techniquement à peine dignes d'une NES. Les bruitages sont tout aussi ridicules, des bruits de pales d'hélico aux tirs, en passant par les explosions, ainsi que les rares - mauvaises - digits vocales: rien ne vient relever le niveau, c'est assez lamentable pour un jeu d'arcade. Cyber Lip est loin d'être une référence à ce sujet sur Neo Geo, mais se révèle sans commune mesure avec son rival: digits de belle qualité, nombreuses pendant l'action et lors des cinématiques (plusieurs minutes au total!); musiques prenantes de bonne qualité, bruitages variés et intégrant parfaitement l'action. Seul quelques bruitages sont un peu cheap et ternissent le tableau, mais vous l'aurez compris, le titre de SNK pulvérise celui d'Irem sur le son.

CYBER LIP.................... 77%

  GUNFORCE.................. 45% 

DUREE DE VIE

D'un côté comme de l'autre, ce n'est pas bien long! Alors oui, le Run'n'Gun, c'est comme le Beat them Up, c'est pas fait pour durer des plombes comme un RPG. Oui, mais quand même! Il y a un juste milieu. Qu'un jeu soit difficile à finir et offre un beau challenge, c'est une bonne chose. Qu'il propose des niveaux longs et variés c'est encore mieux, et s'il donne envie au joueur d'y revenir, c'est le top! Concernant Gunforce, la difficulté est au rendez-vous, mais cela provient davantage de problèmes de gameplay que d'autre chose: aïe! Six niveaux bouclés en environ vingt minutes, ça fait vraiment peu. Assez frustrant de par son gameplay, on n'y revient d'ailleurs pas très volontiers! Cyber Lip est moins difficile et du coup plus accessible, offrant tout de même un bon challenge en 1CC. Sept niveaux, des embranchements à prendre au détour d'ascenseurs, des portes un peu partout et un scénario plus prenant que dans Gunforce, tout celà entre en ligne de compte. Côté durée de vie pure, le jeu se boucle en trente minutes, c'est un peu mieux que son rival. Jouable à deux également, Cyber Lip une fois terminé peut encore être l'occasion de quelques parties bien fun, étant moins rebutant que Gunforce. La durée de vie, clairement pas le point fort de nos deux softs!

CYBER LIP.................... 59%

 GUNFORCE................... 48% 

GAMEPLAY

Dans Gunforce, la gestion de l'orientation de l'arme combinée aux déplacements est assez bien gérée et ne perturbe pas trop la progression. Le jeu SNK inclut deux niveaux de saut, la possibilité de grimper aux échelles, de s'accrocher à des barreaux, et tirer vers le bas. Dans les deux titres il est possible de descendre d'une plate-forme et de se retourner pendant un saut. Tout contact avec l'ennemi ou un tir sera fatal dans Cyber Lip, alors que Gunforce vous épargne lorsque vous croisez un soldat ennemi. Passons à l'arsenal: six armes et un bouclier pour le titre Neo Geo, contre cinq armes pour le jeu Irem, MAIS la possibilité de prendre des véhicules genre hélicoptère, jeep, moto, tank... et d'utiliser les aménagements ennemis (tourelles, élévateurs). Le petit plus de Cyber Lip est que l'on peut sélectionner l'arme - parmi celles récupérées - à n'importe quel moment, en appuyant sur C... chose impossible dans Gunforce. Le jeu SNK est assez raide et il n'y a pas de véhicules: l'action est basique, mais plaisante avec une progression pas trop rebutante, des armes variées et des Boss surprenants. Son rival s'avère plein de bonnes intentions comme le tir en diagonale, les véhicules, des commandes plus souples... Mais plusieurs gros problèmes se posent: les sauts sont mal gérés et l'on 'flotte' littéralement dans les airs à chaque impulsion! Du coup, pas facile d'être précis avec les plate-formes, et encore moins d'éviter les tirs ennemis en l'air. Et c'est là que le bât blesse: le personnage principal a une hitbox trop grande, et l'on se fait toucher facilement par les tirs en diagonale. De plus, nos déplacement sont relativement lents en comparaison de la vitesse de certains tirs ennemis. Ceux-ci sont exagérément rapides, et à moins de les anticiper (ce qui sous-entend très bien connaître le jeu, façon R-Type... vous me suivez?) on meurt un bon paquet de fois avant de comprendre quoi que ce soit. De même, une fois sur un véhicule on est moins mobile, mais l'on peut tout de même être tué par la première balle reçue: chaud! Cyber Lip, sans proposer autant d'innovations et d'aussi complètes mécaniques de jeu, s'avère bien plus fun avec son gameplay bien gaulé... sans plus.

CYBER LIP.................... 69%

 GUNFORCE................... 58% 

CONCLUSION

Nos deux rivaux pour ce comparatif ne sont pas des références du Run'n'Gun, c'est indéniable. Ceci étant dit, Cyber Lip, sans exceller, se montre bien supérieur à Gunforce. D'une réalisation plus léchée que son concurrent, le titre SNK possède une durée de vie et un gameplay également meilleurs que celui d'Irem. Seule l'animation de celui-ci se montre un poil mieux finie, et encore. L'éditeur corrigera le tir avec l'excellent Gunforce II, trois ans plus tard. En attendant, Cyber Lip écrase Gunforce dans ce versus, sans pour autant éblouir!

CYBER LIP

68%

 

GUNFORCE

55% 


Bannière bouton
Bannière bouton