Fatal Fury 2 VS Street Fighter II Turbo

 

Par Tibe

Click to read in english

Un an après Fatal Fury, SNK a revu sa copie et s'apprête à mettre en lice un nouveau concurrent pour Street Fighter II. Fatal Fury 2 sort en Décembre 1992 en arcade: à quelques jours près, Capcom sort le second upgrade de sa saga, avec Street Fighter II' Turbo qui succède à 'Champion Edition'. SNK de son côté, a fait son deuil  du premier Fatal Fury et repart sur de toutes nouvelles bases pour cette suite. L'action de FF2 se déroule dans le monde entier - à la manière de SFII - et presque tout est nouveau. Douze protagonistes composent le tableau dont beaucoup de nouveaux arrivants. Capcom pour sa part, propose dans cette nouvelle mouture quelques retouches légères d'ordre de gameplay et graphique, mais aussi une vitesse de jeu plus élevée. Si la taille de la cartouche a peu changé depuis Street Fighter II (72Mb contre 62Mb), accusant le peu d'évolution d'un titre à l'autre, Fatal Fury 2 pèse pratiquement le double de son aîné (106Mb contre 55Mb). On dirait que la Neo Geo commence à lâcher les chevaux, et ce n'est que le début. Techniquement, le hardware SNK est supérieur au CPS et Capcom en a bien conscience: le CPS-II est dores et déjà prévu pour l'année suivante.

GRAPHISME

Du côté de chez Swan heu... Capcom, pas de vraie évolution concernant les graphismes de cette version Turbo. Quelques changements de couleurs par-ci, par-là... les retouches graphiques sont vraiment succinctes et sont plus destinées à ne pas lasser qu'à améliorer les décors et personnages. Ce qui était sublime et novateur en 1991 est encore remarquable, mais 1993 pointe le bout de son nez et l'éditeur utilise toujours les graphismes d' il y a deux ans sur cet épisode. Fatal Fury 2 propose autant de stages que son concurrent, mais ceux-ci sont frais et neufs! Plus clairement, les décors du jeu de SNK sont très réussis et intelligemment variés. On voyage des toits de Londres aux arènes de Barcelone, du jardin japonais de Jubei au Mont Rushmore, en passant par les canaux de Venise... De plus, les couleurs changent entre chaque round comme dans Fatal Fury (matin, soirée, nuit).  Les personnages quant à eux sont fins, grands, colorés, et l'ensemble a du relief. Un bel effort, grâce auquel FF2 domine son concurrent sur le graphisme!

FATAL FURY 2 ................................96%

STREET FIGHTER II' TURBO .........94%

ANIMATION

Fatal Fury 2 est bien animé, la décomposition des mouvements a bien évolué depuis le premier opus, rendant l'action plus fluide. La vitesse de jeu est un standard de 1992 et même assez dynamique... mais ici, le 'Turbo' de Street laisse la concurrence sur place! Le rythme est très élevé, rendant les affrontements intenses et pêchus. Capcom n'a pas rajouté d'étapes d'animation à ses combattants, mais ceux-ci disposaient déjà d'une excellente décomposition, avec des mouvements souples et des étapes d'animation nombreuses. Désormais, ils sont en plus hyper-rapides! Le jeu de SNK prend certes le dessus sur le dynamisme de ses décors, mais c'est une composante assez secondaire... qui ne compense pas l'avantage pris par Street Fighter II' Turbo sur l'animation des personnages et le côté 'speed' des affrontements.

FATAL FURY 2 ................................90%

STREET FIGHTER II' TURBO .........95%

BANDE SON

FF2 repart quasiment de zéro pour ses thèmes musicaux. Certains airs sont originaux et réussis (Jubei, Laurence, Mai), d'autres fabuleux, comme le Dies Irae du stage de Krauser ou tout simplement le thème (devenu mythique) de Terry. Soulignons ici que la qualité de l’échantillonnage est tout simplement au top pour un jeu de 1992. SFIIT lui, n'a pas eu grand chose à faire: le jeu reprend juste les musiques de Street Fighter II comme l'avait fait avant lui 'Champion Edition'. La qualité sonore est bien inférieure à ce que propose la Neo Geo; par contre, les musiques de certains personnages sont tout simplement légendaires. Les très bons bruitages intégralement repris de Street Fighter II' sont percutants et bien choisis, mais la qualité sonore du CPS a pris un sacré coup de vieux... et si les bruitages envoient du lourd, les digits vocales font un peu tâche à côté de celles de Fatal Fury 2. Ce dernier est irréprochable à ce chapitre: les effets sonores sont de premier choix et la qualité est au rendez-vous, comme pour les musiques.

FATAL FURY 2 ...............................93%

STREET FIGHTER II' TURBO ........88%

DUREE DE VIE

Street Fighter II' Turbo utilise strictement le même roster que l'opus précédent: douze personnages sélectionnables. Soyons clairs, c'est ce qui se fait de mieux en 1992. Aucun autre jeu de combat ne propose autant de choix avec une telle palette de coups. Les inénarrables bonus stage sont de la partie, la difficulté a été légèrement augmentée et le jeu en solo s'avère plus ardu qu'avant. Fatal Fury 2 a accompli d'énormes progrès: de trois personnages sélectionnables on est ici passé à huit. Les protagonistes principaux (Joe, Andy et Terry) ont été repris ainsi que l'énorme catcheur Raiden - qui désormais s’appelle Big Bear - mais tout le reste du roster se compose de nouveaux arrivants. Quatre Boss vous attendent, tout comme cela était le cas dans Street Fighter II (avant que ceux-ci ne soient jouables). Plus de coups, plus de personnages, ainsi que de nouveaux bonus stages... Le titre de SNK s'avère à peu près aussi difficile que son concurrent. Malgré ces progrès importants, SFIIT a encore de l'avance avec ses quatre persos en plus et ses mécaniques bien rôdées.

FATAL FURY 2 ................................88%

STREET FIGHTER II' TURBO .........94%

GAMEPLAY

SNK a opté pour le changement: les quatre boutons du stick sont désormais utilisés. Avec deux niveaux de puissance pour les coups de poing et pied, plus diverses combinaisons. C+D déclenche une attaque puissante et A+B permet de changer de plan de jeu! Et oui, dans Fatal Fury, les combats se déroulent sur deux plans de profondeur: on peut donc se déplacer en 'trois dimensions' sur l'aire de combat. Cette particularité permet entre autre d'esquiver un projectile ou une attaque à distance, mais aussi d'attaquer l'adversaire de loin, ou bien simplement de gérer l'espace entre les combattants. On peut également avancer accroupi, mais également effectuer des attaques en contre: pendant que l'on est en garde, il faut faire -> + A. Côté arsenal, Joe par exemple dispose d'une quinzaine de coups de base, de deux prises, et de quatre coups spéciaux. Chez Capcom, Ryu a lui un panel d'environ vingt attaques de base, deux prises et quatre coups spéciaux. C'est techniquement proche, d'autant plus que jouer avec quatre boutons s'avère plus intuitif qu'avec six: Capcom conserve les trois boutons de poing et trois de pieds propres à la saga. Ryu et Ken peuvent désormais effectuer le Hurricane Kick en l'air, Chun Li peut lancer une boule de feu, et Dhalsim se téléporter. Mais côté nouveautés, le jeu de SNK fait encore plus fort... A l'instar de Art of Fighting, chaque personnage possède une attaque spéciale dite 'Fury', déclenchable via une manip' lorsque la barre de vie est basse: cette possibilité permet de renverser des situations désespérées, et pimente sacrément les matchs! Ce paramètre ramène les deux jeux à égalité sur la profondeur de l'action, mais Capcom fait la différence sur un point crucial: les combos. SFIIT se démarque de son adversaire avec sa richesse de jeu supérieure... malgré peu d'innovations depuis le précédent opus.

FATAL FURY 2 ................................87%

STREET FIGHTER II' TURBO .........95%

CONCLUSION

Fatal Fury 2 accomplit de sacrés progrès. Graphismes plus beaux et variés, animation revue et corrigée, nouvelle bande son, roster passant de trois à huit persos, nouvelle maniabilité considérablement améliorée... Que de points positifs! Street Fighter II' Turbo lui, n'apporte que peu d'innovations depuis Champion Edition: vitesse accrue, ajout de quelques nouveaux coups spéciaux, gameplay plus précis, nouvelles couleurs. Si les réalisations de nos deux concurrents font maintenant jeu égal, le hit de Capcom garde une petite longueur d'avance sur la durée de vie et le gameplay: quatre personnages jouables en plus, un système de combat bien rôdé et des combos... Que va-t-il se passer en 1993, lorsque vont sortir les deux prochaines suites des firmes rivales? SNK va-t-il rattraper l'écart creusé par Capcom? Vous le saurez dans un comparatif de rêve à ne manquer sous aucun prétexte:

Fatal Fury Special VS Super Street Fighter II!

FATAL FURY 2

90%


STREET FIGHTER II' TURBO

94%


Bannière bouton
Bannière bouton