Riding Hero VS Hang-On Limited Edition

 

Par Tibe

Click to read in english

On peut dire que Sega possède un sacré pedigree concernant ses jeux de course ou 'racing games' en arcade et sur consoles... mais il n'en va pas tout à fait de même pour l'éditeur SNK: la  firme s'est davantage concentrée sur les softs de baston, shoot them up et jeux de sport plus que sur ce type de productions. Après le succès de son jeu de moto Hang-On en 1985, maître Sega réalise en 1987 Super-Hang On, une suite améliorant pas mal le premier opus. La 'Limited Edition' est publiée en 1991, proposant un cabinet dédié et des graphismes très légèrement retouchés. C'est cette version que nous allons ici opposer à Riding Hero, sorti l'année précédente: le titre de SNK accuse 46 mégas à la pesée contre 8 pour son rival. De plus, celui-ci tourne sur la toute nouvelle Neo Geo, dont les capacités surpassent celles du hardware OutRun sur lequel tourne SHO. Quel sera le verdict?

GRAPHISME

Si les graphismes de cette 'Limited Edition' sont légèrement plus colorés que ceux des précédentes versions, on est cependant toujours face à des graphismes de 1987. C'est donc simpliste, avec des bas-côtés généralement désuets et un horizon dépouillé, bien que relativement varié. Les motos sont bien dessinées, quant aux diverses présentations d'interface, elles sont quasi-inexistantes. Le jeu estampillé SNK présente mieux à tous points de vue: les routes de Riding Hero sont un peu plus jolies, les arrière-plans plus riches et les motos offrent un trait plus fin. De plus, il y a le mode Story et tous ses personnages, ses décors et sa mise en scène. Il n'y a pas réellement un fossé entre les deux jeux, mais tout de même un écart sensible... Hang-On LE conservant pour lui une plus grande variété de décors.

 

RIDING HERO ................. 68%

 SUPER HANG-ON ........... 61% 

ANIMATION

Riding Hero utilise les capacités de zoom de la Neo Geo, mais on ne peut pas dire que l'impression de vitesse soit saisissante ou prenante, ni même que les étapes d'animation de la moto soient très réalistes! C'est le strict minimum qui nous est proposé ici. Hang-On Limited Edition fait nettement mieux, avec une belle sensation de vitesse et une bécane plus souple dans ses mouvements latéraux. Les petites animations de chocs ou de chutes sont en revanche de qualité équivalente dans les deux softs.

RIDING HERO ................. 59%

 SUPER HANG-ON ........... 70% 

BANDE SON

On choisit parmi quatre morceaux pour accompagner toute une partie dans le jeu de Sega, et quatre, c'est peu! Par contre, il faut reconnaître que les compositions sont entraînantes et variées et accompagnent bien l'action. Les bruitages des motos sont très moyens, de même que les différents effets sonores du jeu, très "années quatre-vingt", si vous voyez ce que je veux dire. Riding Hero fait forcément mieux, fort de ses 46 mégabits: Les musiques sont plus riches et variés, malgré une orchestration pas forcément meilleure; les bruits de moteurs sont à peine mieux faits que dans Hang-On LE, mais on a droit à davantage de bruitages pendant la course. Point à SNK dans cette manche.

RIDING HERO ................. 72%

 SUPER HANG-ON ........... 66% 

DUREE DE VIE

Riding Hero tout comme Hang-On Limited Edition, propose un mode multijoueur en 'link' (chacun sur sa machine). Outre celà, le jeu SNK inclut un mode World Grand Prix composé de dix courses et surtout un story mode assez bien foutu. On y incarne un jeune motard arrivant dans le monde des 'street races': à la manière d'un RPG, il y a une trame principale à suivre, mais on est relativement libre. On se déplace dans une ville, on affronte d'autres coureurs, il est possible d'améliorer sa moto, de parler à divers personnages, de participer à différents événements... sans être extraordinaire, cette partie de Riding Hero s'avère attachante et riche, du moins pour un jeu d'arcade. Le soft Sega est simpliste, avec quatre régions du monde composées d'un total de quarante-huit stages (checkpoints). La difficulté est élevée mais 'réglo', le challenge est finalement bien corsé et le contre-la-montre prenant. RH de son côté voit sa richesse entachée de gros problèmes de gameplay pénalisant la durée de vie, mais c'est un autre chapitre.

RIDING HERO ................. 76%

 SUPER HANG-ON ........... 72% 

GAMEPLAY

Le jeu SNK part avec un léger avantage, son mode 'story' enrichissant considérablement l'action. Son rival se contente d'aligner des courses se succédant les unes aux autres, dans un pur esprit 'racing'! Les courses de motos restant les bases du gameplay de ces softs, penchons-nous sur leurs qualités respectives. Dans Riding Hero, la moto s'incline de manière 'saccadée' (cran par cran), et la souplesse des commandes à ce niveau - comme pour l'accélérateur et le frein - laisse franchement à désirer. Hang-On LE fait montre d'une maniabilité bien plus agréable avec des commandes analogiques, des vitesses à passer pour la moto et un freinage précis. Les tracés sont techniques et les routes plus larges que chez son concurrent: le jeu en est d'autant plus intéressant et agréable. SNK enfonce le clou dans la médiocrité avec l'IA incroyablement mauvaise des autres coureurs. Si en mode story on n'a pas trop de problèmes (routes prévisibles avec toujours les mêmes véhicules aux mêmes endroits), le World Grand Prix nécessitera de la patience et des techniques de fourbe pour être vaincu. Les autres coureurs se laissent doubler très facilement, mais les deux leaders emploieront invariablement la même technique lorsque vous les aurez dépassés: ceux-ci accélèrent et vous doublent généralement en vous percutant par l'arrière. Au mieux, vous prenez du retard et devez les rattraper à nouveau; au pire, ils vous expédient sur le bas côté, entraînant une chute bien pénalisante. Sega a mieux programmé son IA pour laisser la place au plaisir de conduite, et laisse littéralement son concurrent sur place dans ce chapitre.

RIDING HERO ................. 43%

 SUPER HANG-ON ........... 74% 

CONCLUSION

Maître Sega ne laisse aucune chance à SNK d'empiéter sur ses plate-bandes, Hang-On LE enterrant purement et simplement Riding Hero dans ce comparatif. Si ce dernier fait bonne figure avec sa réalisation et sa durée de vie décentes, son gameplay totalement foireux lui coûte très, très cher. Dommage, car son story mode était prometteur. Pour l'heure, le  meilleur 'racing game' moto début 90 reste sans problème Super Hang On et en l’occurrence sa 'Limited Edition'.

RIDING HERO

57%

 

SUPER HANG-ON

71% 


Bannière bouton
Bannière bouton