The Last Blade VS Samurai Spirits IV

 

Par Tibe

Click to read in english

Voici un duel un peu particulier: ici, deux jeux Neo Geo estampillés SNK se font face! D'un côté, nous avons Samurai Spirits IV, quatrième volet de l'une des sagas majeures de l'éditeur, sorti en 1996: ce titre pesant pas moins de 378 mégas représente le summum de la série, l'aboutissement de quatre années d'améliorations et de changements. De l'autre côté, The Last Blade est un tout nouveau venu qui voit le jour en 1997 et fait un peu figure de 'remplaçant': on a toujours affaire à un VS fighting à base d'armes blanches, mais celui-ci met en scène de tout nouveaux personnages et mécanismes de jeu. Et avec 474 Mb à la pesée pour ce dernier, on peut s'attendre à du lourd!

GRAPHISME

Samurai Spirits IV propose dix aires de combat, toutes plus somptueuses les unes que les autres. Le trait est fin, les couleurs chatoyantes, et l'ambiance retranscrite littéralement sublime! On a droit à des cerisiers en fleurs, des maisons de bois, forêts de bambous, et autres décors naturels splendides... Alors comment imaginer que The Last Blade fasse encore plus fort? Eh bien celui-ci offre pas moins de quatorze décors, soit quatre de plus que son rival; et attention, de la haute couture... Les graphismes s'avèrent encore plus fins que ceux de SSIV, imprégnés de l'atmosphère du Bakumatsu, ère sensiblement ultérieure. Les choix de lieux sont excellents (cour aux liquidambars, port de commerce, maison abandonnée...) mais aussi variés, et parfois évolutifs. Les personnages, s'ils sont légèrement plus petits que dans Samurai IV, sont également plus détaillés. Quant aux artworks, on a droit à un travail de grande qualité de part et d'autre: c'est une simple question de goût! TLB emporte avec une légère avance la manche sur les graphismes.

THE LAST BLADE ....................... 99%

 SAMURAI SPIRITS IV ..............  97% 

ANIMATION

Nos deux jeux incluent des zooms puissants et très bien gérés lors des combats. L'animation est détaillée dans l'un et l'autre, avec un léger avantage sur la taille des combattants pour Samurai IV et une décomposition un chouilla plus poussée dans The Last Blade. Ce dernier joue la carte du détail, avec des décors très vivants et riches en petits éléments animés, mais aussi proposant quelques effets plus impressionnants (pluie, neige, eau...). Samurai Spirits IV mise sur des artifices plus simples et plus visibles, mais fait très fort sur les gerbes de sang, les visuels sur les armes durant les combats ou encore le sol animé en pseudo-3D. Bref, nos rivaux semblent à égalité ici, offrant des animations de très haute volée ayant chacune ses spécificités.

THE LAST BLADE ....................... 96%

 SAMURAI SPIRITS IV ..............  96% 

BANDE SON

La Neo Geo offre d'excellentes capacités sonores, et ce ne sont pas nos deux concurrents qui me feront mentir. La qualité de l’échantillonnage est remarquable, forcément, me direz-vous, avec un tel déluge de mégas. Et c'est ici que les 100 Mb que rend Samurai Spirits IV à The Last Blade se sentent: davantage de thèmes musicaux, des mélodies plus travaillées, mais aussi un éventail de bruitages sensiblement plus complet. Son rival n'a pas grand chose à se reprocher, si ce n'est de n'être pas aussi perfectionniste que TLB, malgré une qualité sonore quasi-irréprochable.

THE LAST BLADE ....................... 98%

 SAMURAI SPIRITS IV ..............  93% 

DUREE DE VIE

Douze combattants de base + les deux Boss jouables avec un simple code, cela porte le total à quatorze pour The Last Blade: pas trop mal pour un jeu partant de zéro! D'autant plus que ce roster est classieux et varié, proposant des guerriers aux stratégies et habiletés très différentes. Samurai Spirits IV n'en est plus au coup d'essai, et offre un panel de dix-huit combattants (dix-sept + Zankuro à débloquer) tout aussi divers que ceux de son rival. Les story modes sont bien ficelés, avec des scénarios propres à chaque protagoniste et un contre-la-montre stressant au possible dans SSIV (avec deux fins différentes selon le temps mis pour y arriver). Dans un soft comme dans l'autre, chacun des héros peut être joué en deux versions différentes: c'est Speed ou Power pour TLB, Slash ou Bust pour SSIV. Sans rentrer dans les détails, les deux modes de Last Blade autorisent un jeu davantage orienté 'combos' (Speed) et l'autre plus bourrin offrant des coups puissants et un Super Desperation Move (Power); Slash et Bust dans Samurai correspondent plutôt à deux voies opposées, le bien et le mal: les persos disposent d'une panoplie de coups et de specials sensiblement différente dans chaque mode. Faisons les comptes: vingt-huit possibilités pour The Last Blade, contre trente-six dans Samurai Spirits IV: c'est donc une victoire pour Haohmaru!

THE LAST BLADE ....................... 92%

 SAMURAI SPIRITS IV ..............  96% 

GAMEPLAY

Comme mentionné précédemment, chacun de nos concurrents offre la possibilité de jouer les personnages de deux manières différentes. L'un et l'autre renferment des éventails de coups impressionnants (une bonne vingtaine de mouvements de base au minimum, trois à six coups spéciaux par guerrier) ainsi que Desperation Moves et Hidden Desperation Moves; les combos sont légion dans l'un et l'autre, avec un système 'à la Kof' pour Last Blade, et un pattern bien particulier pour SSIV, très intuitif une fois assimilé. Celui-ci intègre des 'fatalités', soit la possibilité d'achever l'adversaire avec une manipulation spéciale, identique pour tous les combattants. Bien entendu, nos deux rivaux laissent la possibilité de finir le combat par de superbes tranchages. Ce quatrième opus de Samurai Spirits fait toujours la part belle à la tactique et au timing, et intègre pour le coup ce nouveau système de combo qui enrichit considérablement le jeu. Autant dire que l'on atteint ici le perfectionnement ultime du gameplay de la série. The Last Blade fait bien plus penser à The King of Fighters, avec son gameplay basé sur le tempo, les enchaînements et la technique pure. C'est du lourd des deux côtés, et l'on peut affirmer sans risque que les fans de baston trouveront leur bonheur d'un côté ou de l'autre, et peut-être même des deux. SSIV gagne dans ce chapitre d'une courte tête.

THE LAST BLADE ....................... 95%

 SAMURAI SPIRITS IV ..............  98% 

CONCLUSION

Si Samurai Spirits IV gagne finalement ce duel, c'est bien grâce à l'expérience acquise avec ses prédécesseurs! Le jeu offre un gameplay peaufiné à l'extrême, conservant les bases de la saga tout en les magnifiant. The Last Blade part lui de zéro, mais offre un système de combat fluide, complet et parfaitement ficelé, ainsi qu'un roster plus que décent. Le roster, encore un point sur lequel son rival prend le dessus, avec ses quatre combattants de plus. Seule la réalisation de TLB parvient à prendre l'ascendant sur son concurrent, grâce à davantage de finesse aussi bien visuelle qu'auditive, ainsi qu'une plus grande variété graphique et musicale. Un duel très, très serré, dans lequel aucun de nos deux titres n'a démérité!

THE LAST BLADE

95%


SAMURAI SPIRITS IV

97% 


Bannière bouton
Bannière bouton