Thrash Rally VS Drift Out

 

Par Tibe

Click to read in english

Très à la mode à l'ère des 8 et 16 bits en arcade, les jeux de course vus de dessus attiraient des foules de joueurs dans les salles obscures. Bien avant que l'on puisse seulement imaginer de vraies simulation en 3D, les sensations de pilotages sollicitant réflexes et précision, tout en procurant une vraie sensation de vitesse (si si, j'vous jure) étaient sublimement retranscrites par la vue aérienne. En 1990, Alpha Denshi (ADK) et Visco dégainent leur Racing Games "aérien". Loin de manquer d'originalité (...), nos deux éditeurs proposent une alternative intéressante: sortant des sentiers battus de la F1, ceux-ci mettent en scène le World Rally Championship! Thrash Rally et Drift Out n'ont pas de licence officielle, mais qu'importe! Parsche, Toyoto et autre Sabaru déboulent en force. Pistes terreuses et dérapages contrôlés sont au programme, ça va donner. Face à la Neo Geo, Visco aligne un 68k-based absolument similaire à  son adversaire: Motorola 68000 à 12Mhz, Z-80 à 4Mhz, même le Yamaha YM-2610 à 8Mhz est de la partie. Une chipset y est ajouté, pour traiter les déformations d'image de type rotation. La résolution des machines est identique pour ces jeux, 320x224, à la différence près que Drift Out s'affiche sur un écran vertical, donc 224x320 plus précisément. Visco a décidé d'allouer une ROM de 18Mb à son jeu -probablement par souci d'économie- alors qu' Alpha Denshi envoie 46 Mb pour Thrash Rally.

GRAPHISME

Dès le premier coup d’œil, on remarque que Thrash Rally affiche un nombre de couleurs bien plus élevé, le double -voire le triple- de ce que propose Drift Out. Celui-ci; sans être hideux, offre des environnements jolis mais peu détaillés et relativement linéaires, en ce fait qu'ils sont assez peu changeants du début à la fin d'une course. Les voitures sont toutes à peu près identiques, seules leurs couleurs et parfois un ou deux détails changent. Le jeu Alpha se montre plus varié et riche au niveau de ses décors, et les bas côtés de la route sont souvent très jolis et ne manquent pas de vie. Les voitures sont elles plus variées que le concurrent, et l'on a même droit à camions, buggy et motos, sans parler des spectateurs, animaux et autres sur le bord des routes. 1-0 !

THRASH RALLY............. 77%

  DRIFT OUT.................... 69% 

ANIMATION

Les vues utilisés sont identiques dans les deux softs, par contre le défilement est radicalement différent. Vous vous rappelez du mode 7 de la Super NES, ou même tout simplement de F-1 grand Prix en arcade? Le même procédé de rotation est appliqué pour le jeu de Visco. Grosso-modo, ce n'est pas la voiture qui tourne mais le décor autour d'elle, de sorte à ce que l'avant du véhicule soit toujours orienté vers le haut de l'écran. Thrash Rally use d'un scrolling multidirectionnel et donc se montre complètement différent de Drift Out. La voiture roule dans toutes les directions que prend la route, le scrolling se contentant de suivre celle-ci. Dans les deux cas, le défilement est assez rapide et la sensation de vitesse bonne, sans plus. Le jeu ADK bénéficie de zooms et de pas mal de vie dans ses décors, comme des hélicoptères ou avion passant au-dessus de nos têtes, ou bien des bottes de foin, animaux ou passants que l'on peut même renverser sur les bas-côtés. Les dérapages sont mieux réalisés également dans celui-ci. 2-0 !

THRASH RALLY............. 82%

 DRIFT OUT..................... 76% 

BANDE SON

Thrash Rally ne brille pas par le réalisme du bruit des moteurs, crissements de pneus et autres bruits de caisse... En restant tout de même bien au dessus du niveau d'un jeu 8 bits, on ne reconnait pas vraiment la qualité à laquelle nous a habitué la Neo Geo. C'est tout juste moyen, mais ça a le mérite de ne pas agresser les tympans. Les musiques en revanche contribuent à l'ambiance, variées, entraînantes mais discrètes. Quand on passe à Drift Out, on regrette amèrement la médiocre bande son de Thrash Rally. Au point même de couper le son, tant c'est insupportable. Oh les musiques sont pas mal, chaque rallye a son propre thème (6 en tout) et si c'est loin d'être du grand art, c'est au moins anodin. Non le problème, c'est le bruit des moteurs. Ou plutôt devrais-je dire DU moteur. Car toutes les voitures ont le même, malheureusement... On a droit au V10 Renault (très mal digitalisé) en guise de punition omniprésente. Oui vous avez bien lu donc, on nous met au volant de voitures de Rallye équipées d'un moteur de F-1. Et autant dire qu'on sera au premières loges pour l'entendre. QU'EST CE QUE VOUS DITES??? Non pardon, j'ai dû rester un peu sourd après une partie de Drift Out. Ce 'bruit' donc, couvre tous les autres bruitages et les musiques, constituant à lui seul l'essentiel de la bande son. Si vous avez aimé la scène de la Fuego F1 dans 'Mais qui a tué Pamela Rose', vous allez kiffer. Cerise sur le gâteau, les intonations dues à d'éventuels changements de régime moteur ne correspondent bien entendu pas au bruit produit, cela va de soit. 3-0 ?

THRASH RALLY............. 63%

 DRIFT OUT..................... 19% 

DUREE DE VIE

Six épreuves constituées de contre-la-montre les uns à la suite des autres pour Drift Out, assez courts mais extrêmement difficiles... à cause du gameplay, mais nous y reviendrons. Sept véhicules sont proposés, chacun possédant des caractéristiques différentes (tenue de route, accélération, vitesse de pointe, freinage...) qu'il vous faudra découvrir au gré de vos accid... heu, courses. Concernant les six épreuves du jeu (Lombardie, Kenya, Grèce, Suède, Mille lacs, Monte Carlo) bonne chance pour en venir à bout et surtout, pour figurer en haut du classement! Celà reste un ensemble assez court et c'est tout ce que propose le soft. Thrash Rally se démarque d'entrée en laissant le choix au joueur entre une compétition WRC du même type que Drift Out, et une course Paris-Dakar où l'on court contre la montre également. C'est une sorte de stage 'géant' disponible hors championnat. Dix véhicules y sont sélectionnables, outre les traditionnelles voitures de course, on peut conduire un buggy, une moto et même un camion. Le championnat de base réduit ce nombre à six, avec uniquement des autos. Dans cette compétition comprenant six destinations (Grenoble, Kenya, Grèce, Mille lacs, Angleterre, Spéciale Paris-Dakar) il vous faudra relier chaque étape de la course dans le temps imparti, chacune en comprenant de trois à six. L'ensemble est plus long que le soft Visco et la difficulté mieux dosée. 

THRASH RALLY.............. 64%

  DRIFT OUT..................... 53% 

GAMEPLAY

Signalons au passage que Thrash Rally peut se jouer à deux en link: initiative honorable, mais rarement mise en pratique... je n'en parlerai donc pas en détail ici. Thrash Rally n'est pas une référence en matière de maniabilité, sa prise en main nécessitant un petit temps d'adaptation. Tout comme Riding Hero, la direction fonctionne par 'crans' sur le stick: pas génial ni hyper précis, mais c'est jouable et l'on s'y fait assez vite! On peut piloter en freinage et trajectoires précises, en dérapages... Les possibilités sont nombreuses grâce aux différents véhicules proposés. Les contre-la-montre sont de plus en plus durs et demandent de la précision... De l'entraînement sera nécessaire! Maintenant, tâchez de vous rappeler des jeux les plus injustes auxquels vous ayez joué. Et bien, Drift Out les surclasse sans aucun problème. Les tests de collisions sont effarants: le simple fait de frôler un buisson stoppe net votre véhicule, et faire une touchette sur une glissière de sécurité vous met en travers de la piste. Le moindre contact avec une voiture adverse met le véhicule au ralenti ou à l'arrêt, alors que celui-ci vous double allègrement. Ça fout les boules, hein? Attendez, ce n'est pas tout: les virages ne vous sont pas tous annoncés: ah ben non, ça ne serait pas drôle! Et mieux, on vous signale souvent un virage à 90° alors que c'est un 180°. Chez Visco, on est blagueur! Le truc, c'est qu'au moment de mettre une pièce dans la machine ou une note concernant le gameplay, on a moins envie de rire.

THRASH RALLY.............. 67%

 DRIFT OUT...................... 38% 

CONCLUSION

Si Neo Drift Out reste l'un des meilleurs racing game 2D d'arcade, son ancêtre Drift Out n'a pas marqué les esprit, et c'est en y jouant que l'on comprend pourquoi. On n'éprouve aucun plaisir dans la conduite, le jeu est imprécis, les collisions parfois inévitables et pour couronner le tout, le bruit du moteur insupportable. Thrash Rally n'a aucun mal à briller face à ce piteux concurrent: sa réalisation et sa maniabilité sont largement meilleures, sans compter une durée de vie plus élevée. Une victoire sans appel!

THRASH RALLY

68%

 

DRIFT OUT

47% 


Bannière bouton
Bannière bouton